Aller au contenu

Édition 2022

Chaque année Cinéma du réel s’interroge sur ce qu’il en est du documentaire, de ses formes, de ses évolutions et des manières de faire des cinéastes. C’est en cela un festival exploratoire, un chantier de recherche. Au-delà de l’exposition d’un cinéma documentaire contemporain en plein essor, en Afrique – comme nous nous en faisons particulièrement l’écho cette année – mais aussi sur la totalité des continents, Cinéma du réel est une invitation à expérimenter le monde et le cinéma à travers d’autres visions que la nôtre.

Multiplicité des regards sur le monde, pluralité des pratiques documentaires, mais aussi visions plurielles sur le cinéma, la programmation de cette 44e édition de Cinéma du réel questionne la connivence, sinon la collusion, entre cinéaste et spectateur, la façon dont elle est au cœur même de l’art cinématographique. Le cinéma passe de l’esprit du réalisateur à l’esprit du spectateur qui fait l’expérience
d’un autre imaginaire, d’un autre univers que le sien. Cette expérience qui est aussi celle de l’Autre ou plutôt de la distance qui me sépare de lui, a ceci de particulier en cinéma documentaire qu’elle nous rappelle aussi que nous habitons tous le même monde.

Le cinéma documentaire nous donne notre réel à voir. Et c’est peut-être par des œuvres qui inquiètent, qui bousculent les imaginaires, qui confrontent à d’autres désirs, d’autres aspirations, d’autres rêves, qu’une discontinuité se produit dans le déroulement implacable des événements de la réalité. Cette discontinuité qui questionne, surprend, résiste, ravit, nous permet de ne pas être aveuglé. Regarder notre contemporain sans être aveuglé, ce à quoi nous convions le public de la 44e édition de Cinéma du réel.

Catherine Bizern

 

Organisation

Remerciements