Aller au contenu

Scolaires / Médiation

SCOLAIRES

La politique d’accueil des publics scolaires est conçue pour permettre aux élèves de tous les niveaux de découvrir le documentaire de création en salle et de profiter pleinement des possibilités offertes par un festival. 

La venue de chaque classe est organisée en fonction de la disponibilité et des besoins des enseignants : les élèves ont la possibilité d’assister de une à trois séances par jour, de rencontrer un cinéaste ou un professionnel du cinéma et de bénéficier d’une présentation du festival par un membre de l’équipe de médiation. 

___

Elémentaires

Une séance leur est spécialement dédiée avec la projection d’un programme de courts métrages documentaires suivie d’un échange avec les élèves.

___

Collèges et lycées

  • En matinée, Cinéma du réel organise des séances réservées aux scolaires de films de la sélection (majoritairement issus de la compétition), adaptés aux collégiens et/ou lycéens. Toutes ces séances sont suivies d’une discussion avec le réalisateur. 
  • L’après-midi, les classes peuvent participer à toutes les séances du festival. Nous contacter pour le détail de la programmation.

___

Parcours Spécialité cinéma 2024 : Wiseman et le montage documentaire

Le film High School de Frederick Wiseman est entré au programme de l’enseignement de spécialité de cinéma-audiovisuel (CAV) cette année. Considéré comme un des cinéastes phare du cinéma direct, Wiseman est aussi, et peut-être surtout, un maître du montage. Afin de mettre en avant cette particularité de son cinéma, Cinéma du réel propose un parcours de trois films documentaires contemporains et une leçon de montage menée par Luc Forveille. L’occasion de comprendre comment le montage participe de l’écriture cinématographique et de la représentation du réel. 

___

Tarifs

Séance seule : 3 € / élève – séance + leçon de montage : 5 € / élève – gratuit pour les accompagnateurs – possibilité de règlement via le Pass Culture

___

Contact

Suzanne de Lacotte – cinereel-diffusion@bpi.fr – 01 44 78 45 68


LA BULAC FAIT SON CINÉMA DU RÉEL

Pour la 8e année consécutive, la BULAC est lieu associé de Cinéma du réel dont la dimension internationale de la programmation résonne particulièrement avec les aires géolinguistiques que recouvrent ses collections. 

Cette année, le fil rouge choisi par la BULAC est “Le Sacre de la vie”, le “sacre” dans ses deux principales acceptions : consécration de la vie dans ce qu’elle a de plus sacré, mais aussi la vie dans ce qu’elle comporte de sacrifices, et qui, par la somme de ces expériences, créé l’humanité. Pour le dire autrement : l’universalité de la condition humaine dans ses misères et dans sa recherche d’idéal. 

Programme des films projetés à la BULAC : 

Mardi 26 mars
13h30, The Roller, the Life, the Fight de Elettra Bisogno, Hazem Alqaddi 
16h15, Les Mots qu’elles eurent un jour de Raphaël Pillosio
19h15, Silence of Reason de Kumjana Novakova

Mercredi 27 mars
19h00, Republic de Jin Jiang

Jeudi 28 mars
18h00, The Periphery of the base de Tao Zhou
20h15, The Goose’s Excuse de Mahdy Abo Bahat, Abdo Zin Eldin

Les projections sont accompagnées de débats avec les réalisateurs, des étudiants et des enseignants-chercheurs.

Plus de détails sur la programmation

Retrouvez les débats organisés dans le cadre de “La BULAC fait son Cinéma du réel” sur la chaîne vidéo de la BULAC.


C’EST QUOI LE RÉEL ?

Depuis 2020, Cinéma du réel et l’association Les Yeux de l’Ouïe s’associent pour aller au plus près des publics hors de portée, ceux pour qui la culture ne serait pas, à priori, un besoin de première nécessité. Et pourtant… 

À la question « C’est quoi le réel ? », des voix s’interrogent et se font entendre.

Les Yeux de l’Ouïe a ouvert son atelier aux structures sociales partenaires du festival et, en collaboration avec des étudiants en cinéma, chacun expérimente la fabrication de pastilles visuelles et sonores, expressions sensibles de multiples relations au réel.

Ces productions forment une collection amenée à s’enrichir d’année en année, visible sur la plateforme solidaire Mil’Yeux ouverts. Retrouvez les sur [Mil’Yeux ouverts]


DEPUIS LA PRISON

  • Le jury des détenus de la maison d’arrêt de Bois d’Arcy

Depuis 9 ans, un partenariat lie Cinéma du réel au Service d’insertion et de probation des Yvelines pour permettre à des détenus de la Maison d’arrêt des hommes de Bois d’Arcy de constituer chaque année un jury aux côtés de personnes libres et décerner un prix à un court métrage de la compétition (prix doté par la Fondation Monique Desfosse).

Depuis 2021, en partenariat avec Les Yeux de l’Ouïe, une sélection de films de la compétition est programmée en détention dans les maisons d’arrêt de La Santé, de Villepinte et de Nanterre. 


CHAMP SOCIAL ET ASSOCIATIONS

Le projet artistique du festival est pensé avec la volonté appuyée de développer une politique d’action culturelle en direction des publics les plus fragiles et empêchés.  

Le cinéma documentaire est un outil précieux pour penser différemment la place de chacun, ouvrir des espaces d’échange et d’expression. Le festival propose une offre culturelle adaptée à chaque groupe, de la participation à une séance à l’organisation de journées d’immersion. Des interventions peuvent avoir lieu en amont du festival au sein des structures. 

Contact : Suzanne de Lacotte – cinereel-diffusion@bpi.fr – 01 44 78 45 68


PARCOURS DE CINÉMA EN FESTIVAL

La coordination Passeurs d’images en Île-de-France, en collaboration avec l’association régionale des missions locales d’Île-de-France (ARML IDF), propose à des jeunes inscrits en missions locales de participer à des « Parcours de cinéma en festival ». En 2023, un groupe de jeunes du site Milord de la Mission Locale de Paris est venu voir le film Pomelo de Tran Phuong Thao et Swann Dubus et le film Je ne sais pas où vous serez demain d’Emmanuel Roy. Ensuite, encadrés par Anne Charvin et Bartlomiej Woznica, intervenants cinéma de l’association l’Esprit de la ruche, ils ont réalisé un entretien filmé d’Emmanuel Roy et du monteur de son film, Gilles Volta. Vous pouvez le découvrir ici.