Aller au contenu

Médiation

Le documentaire d’auteur est un genre méconnu du grand public et Cinéma du réel souhaite le rendre davantage accessible. En effet, le festival a pour ambition de faire rencontrer des professionnels du secteur avec des publics moins informés afin de leur faire découvrir de nouvelles œuvres et un savoir-faire différent.

Pour ce faire, Cinéma du réel a mis en place plusieurs projets d’action culturelle et de médiation avec l’aide d’associations, de collectifs, d’universités, d’écoles, de lieux d’hébergement afin de proposer des actions de médiation adaptées à chacun des publics ciblés.


La Bulac fait son Cinéma du réel

Cinéma du réel s’associe depuis 6 ans à la Bulac (Bibliothèque universitaire des langues et civilisations), pour approfondir notre regard sur une sélection de films de la compétition ancrés dans les aires géolinguistiques que recouvrent ses collections.  

Des débats avec les réalisateurs des films en compétition, menés par des enseignants-chercheurs et des étudiants de différents masters (Cinéma et audiovisuel à l’université Sorbonne Nouvelle, Sociologie à l’EHESS …) sont menés à la suite de projections organisées sur place. 

Retrouvez les débats organisés dans le cadre de “La BULAC fait son Cinéma du réel” sur la chaîne vidéo de la BULAC.


C’est quoi le réel ?

Depuis 2020, Cinéma du réel et l’association Les Yeux de l’Ouïe s’associent pour aller au plus près des publics hors de portée, ceux pour qui la culture ne serait pas, à priori, un besoin de première nécessité. Et pourtant… 

A la question « C’est quoi le réel ? », des voix s’interrogent et se font entendre.

Les Yeux de l’Ouïe a ouvert son atelier aux structures sociales partenaires du festival et, en collaboration avec des étudiants en cinéma, chacun expérimente la fabrication de pastilles visuelles et sonores, expressions sensibles de multiples relations au réel.

Ces productions forment une collection amenée à s’enrichir d’année en année, visible sur la plateforme solidaire Mil’Yeux ouverts. Retrouvez les sur [Mil’Yeux ouverts]

Accès à l’application mobile :

Mil’Yeux ouverts
outdoor plus – media solidaire

https://www.cinemadureel.org/wp-content/uploads/2021/03/1000YO_QRcode-300x300.jpg

développement : Kamel Regaya – les Yeux de l’Ouïe


Depuis la prison

  • Le jury des détenus de la maison d’arrêt de Bois d’Arcy

Depuis 7 ans, un partenariat lie Cinéma du réel au Service d’insertion et de probation des Yvelines pour permettre à des détenus de la Maison d’arrêt des hommes de Bois d’Arcy de constituer chaque année un jury et décerner un prix à un court métrage de la compétition. 

Retour en images sur le jury de la 42e édition constitué de huit personnes détenues et quatre personnes libres, à la maison d’arrêt de Bois d’Arcy (78). Ensemble, elles ont regardé les films, se sont questionnées sur le cinéma documentaire, ont échangé leurs sensibilités.

Pastilles vidéo réalisées par Sonia Franco pour la plateforme de diffusion visuelle et sonore [Mil’Yeux ouverts]

  • Diffusion d’une selection de films sur le canal video interne des maisons d’arrêt de La Santé et de Villepinte. 

Depuis 2021, en partenariat avec Les Yeux de l’Ouïe, une sélection de films de la compétition est programmée en détention via le canal interne des deux maisons d’arrêt.


Champ social et associations

Le projet artistique du festival est pensé avec la volonté appuyée de développer une politique d’action culturelle en direction des publics les plus fragiles et empêchés.  

Le cinéma documentaire est un outil précieux pour penser différemment la place de chacun, ouvrir des espaces d’échange et d’expression. Le festival propose une offre culturelle adaptée à chaque groupe, de la participation à une séance à l’organisation de journées d’immersion ou encore d’ateliers de programmation. 

Contact : Suzanne de Lacotte – cinereel-diffusion@bpi.fr – 01 44 78 45 68


Scolaires

La politique d’accueil des publics scolaires est conçue pour permettre aux élèves de tous les niveaux de découvrir le documentaire de création en salle et de profiter pleinement des possibilités offertes par un festival. 

La venue de chaque classe est organisée en fonction de la disponibilité et des besoins des enseignants : les élèves ont la possibilité d’assister de une à trois séances par jour, de rencontrer un cinéaste ou un professionnel du cinéma et de bénéficier d’une présentation du festival par un membre de l’équipe de médiation. 

  • En matinée Cinéma du réel organise des séances, réservées aux scolaires, de films de la sélection (majoritairement issus de la compétition) adaptés aux collégiens et/ou lycéens. Toutes ces séances sont suivies d’une discussion avec le réalisateur. 
  • L’après-midi, les classes peuvent participer à toutes les séances du festival. 

Contact : Suzanne de Lacotte – cinereel-diffusion@bpi.fr – 01 44 78 45 68