Prix Route One / Doc

Aide à la production pour un jeune diplômé
(NOUVEAU PRIX 2021)

 

Le festival a créé cette année le Prix Route One / DOC, doté par le CNC sous la forme sous la forme d’un contrat avec l’auteur du projet à hauteur de 2 000 € équivalent à un pré-achat de droits pour le catalogue CNC-Images de la culture.

Ce prix est attribué à un jeune diplômé ayant obtenu son diplôme en 2019 ou 2020 et qui travaille à un premier projet de film professionnel. Le lauréat se verra par ailleurs accompagné dans l’avancée de son travail par Régis Sauder, parrain du prix cette année.

__________

Ce prix fait l’objet d’un appel à candidature qui s’est clôturé le 18 février dernier et est attribué par un jury composé de Régis Sauder (réalisateur), Alice Guilbaud (CNC – Images de la culture), Lev Khvostenko (réalisateur, programmateur à La Clef revival), Eva Markovits (responsable de la résidence «Cinéastes en résidence» – Périphérie), et Guillaume Massart (réalisateur, producteur).

50 projets de courts-métrages ont été présentés, 15 sélectionnés.

Après délibérations, ce premier prix Route One / Doc est attribué à :

MORGANE de Charles Moreau-Boiteau

__________

 Le mot du jury 

«Nous avons été emportés par l’écriture très cinématographique de l’auteur qui nous transporte dans la plaine de la Crau. Il réussit de façon très imagée à décrire le territoire de son film, son mystère, ses frontières incertaines marquées par le Fata Morgana phénomène optique fruit d’une combinaison de mirages qui trouble l’horizon. L’auteur arpente ces franges incertaines du monde pour aller à la rencontre des silhouettes qu’il devine au loin. Il nous fait partager sa méthode sensible et patiente, et nous livre un récit d’une grande générosité qui nous conduit à la rencontre des personnages qui vivent là. Nous avons le sentiment que le film s’inscrit très justement sous le parrainage de Robert Kramer dont la sensibilité et le regard nous manque. Nous sommes heureux d’avoir lu un projet qui s’inscrit dans ce sillon et emprunte symboliquement cette route one qui est une promesse de récits. Bravo à Charles dont nous sommes impatients de découvrir le film».

__________

Le jury et Cinéma du réel tiennent également à féliciter les 14 autres projets finalistes :

My views on the darkness – Yuyan Wang

Quand on se couche – Piero Usberti

La lyre et le taureau – Noé Coussot

Mardi Mamie – Paul Courbin

Nos Horizons – Lucie Piquot et Théophile Bouticourt

Le Treizième travail d’Hercule – Elliott Mattiussi

Les Vagues et les remous – Antoine Ravon

Écran Écrasé – Eunsol Ryu

Les mots de Marta – Julia Brenier Caldera

Cévenol – Alice Tubert

Ne pleure pas sur la Grèce – Léa Busnel

Les arrière-pays – Clara Drevet Lopez

Les Épaves – Lo que quedó – Cyndi Portella

Prophéties à l’oeil nu – Clara Bensoussan Dilly