Cinéma du Réel - Festival international de films documentaires
page : 1 2 3 4 33 suivante »

 

1ER AVRIL // REPRISE DES FILMS PRIMÉS

31/03/2018

Cinéma 1

 

14h Mention du Prix de la musique originale : SALARIUM de Sasha Litvintseva et Daniel Mann (VO/FR+EN)

et Mention Prix de l'Institut français-Louis Marcorelles et Prix de la Musique Originale : THE IMAGE YOU MISSED de Donal Foreman (VOEN/FR)

17h Prix International de la Scam, TERRA FRANCA (ASHORE) de Leonor Teles (VO/FR+EN)

20h Grand Prix, L. COHEN de James Benning (SD)

 

 

Cinéma 2

 

14h30 Shinsuke Ogawa + Ogawa Pro / NIHON KAIKO SENSEN + présentation (VO/FR+EN)

17h10 Shinsuke Ogawa + Ogawa Pro / PARUCHIZAN ZENSHI + présentation (VO/FR+EN)

20h20 Mention du Prix des Bibliothèques, AL DI LA DELL'UNO (AU-DELÀ DE L’UN / BEYOND THE ONE) d’Anna Marziano (VO/FR+EN)

et Prix des Bibliothèques : RÊVER SOUS LE CAPITALISME (DREAMING UNDER CAPITALISM) de Sophie Bruneau (VOFR/EN)

 

 

Petite Salle

 

14h50 « Qu’est-ce que le réel ? 40 ans de réflexion » // SÉANCE JEAN ROUCH (VOFR) + présentation

17h30 Prix du Court Métrage THE WHITE ELEPHANT de Shuruq Harb (VOEN/FR)

et Mention du Prix de l'Institut français-Louis Marcorelles : ROMAN NATIONAL (NATIONAL NARRATIVE) de Grégoire Beil (VOFR/EN)

20h30 Mention du Prix du Court Métrage : GENS DU LAC (PEOPLE OF THE LAKE) de Jean-Marie Straub (VOFR/EN)

Prix de l'Institut français-Louis Marcorelles: LES PROIES (THE GAME) de Marine de Contes (VOFR/EN)

 

 

Forum de images – Salle 300

 

14h30 Prix des détenus de la maison d'arrêt de Bois-d'Arcy : SAULE MARCEAU de Juliette Achard (VOFR/EN)

et Prix du Patrimoine de l'Immatériel : HARVEST MOON de Zaheed Mawani (VO/FR+EN)

17h15 Prix des Jeunes et Prix Joris Ivens-Cnap : LEMBRO MAIS DOS CORVOS (I REMEMBER THE CROWS) de Gustavo Vinagre (VO/FR+EN)

20h Reprise du film de clôture : UN FILM D’AQUASERGE de Guillaume Bordier (VOFR/EN) + débat

PALMARÈS

31/03/2018

LE GRAND PRIX CINÉMA DU RÉEL est attribué à

L. COHEN de James Benning (2017, USA, 45’)

 

LE PRIX INTERNATIONAL DE LA SCAM est attribué à

TERRA FRANCA (ASHORE) de Leonor Teles (2018, Portugal, 82’)

 

LE PRIX DE L’INSTITUT FRANÇAIS – LOUIS MARCORELLES est attribué à

LES PROIES (THE GAME) de Marine de Contes (2018, France, 53’)

Mention à THE IMAGE YOU MISSED de Donal Foreman (2018, Irlande-USA-France, 73’)

et ROMAN NATIONAL (NATIONAL NARRATIVE) de Grégoire Beil (2018, France, 63’)

 

LE PRIX JORIS IVENS – CNAP est attribué à

LEMBRO MAIS DOS CORVOS (I REMEMBER THE CROWS) de Gustavo Vinagre (2018, Brésil, 80’)

 

LE PRIX DU COURT MÉTRAGE est attribué à

THE WHITE ELEPHANT de Shuruq Harb (2018, Palestine, 12’)

Mention à GENS DU LAC (PEOPLE OF THE LAKE) de Jean-Marie Straub (2018, Suisse, 18’)

 

LE PRIX DES DÉTENUS DE LA MAISON D’ARRÊT DE BOIS-D’ARCY est attribué à

SAULE MARCEAU de Juliette Achard (2017, France-Belgique, 34’)

 

LE PRIX DES JEUNES – CINÉMA DU RÉEL est attribué à

LEMBRO MAIS DOS CORVOS (I REMEMBER THE CROWS) de Gustavo Vinagre (2018, Brésil, 80’)

 

LE PRIX DES BIBLIOTHÈQUES est attribué à

RÊVER SOUS LE CAPITALISME (DREAMING UNDER CAPITALISM) de Sophie Bruneau (2017, Belgique, 63’)

Mention à AL DI LÀ DELL’UNO (AU-DELÀ DE L’UN / BEYOND THE ONE) d’Anna Marziano (2017, France-Italie-Allemagne, 53’)

 

LE PRIX DU PATRIMOINE DE L’IMMATÉRIEL est attribué à

HARVEST MOON de Zaheed Mawani (2018, Kirghizistan-Canada, 70’)

 

LE PRIX DE LA MUSIQUE ORIGINALE est attribué à

THE IMAGE YOU MISSED de Donal Foreman (2018, Irlande-USA-France, 73’)

Mention à SALARIUM de Sasha Litvintseva et Daniel Mann (2018, Royaume-Uni, 42’)

La Grille des projections

15/03/2018

Découvrez-la en ligne sur le blog >> ICI!

Ou téléchargez la grille de la brochure >> LÀ !

Découvrez le blog!

12/03/2018

2018 03 12 12 32 09 bandeau site pour blog

Séances Spéciales

12/03/2018

OUVERTURE
La Telenovela Errante (The Wandering Soap Opera) Raoul Ruiz, Valeria Sarmiento
La Telenovela errante livre un commentaire satirique acerbe sur la situation politique, économique et sociale du Chili qui se glisse dans des fictions imbriquées jouant sur les conventions, les clichés et une imagerie kitsch.

CLÔTURE
Un film d'Aquaserge de Guilaume Bordier et Marlène Laviale
Une preneuse de son de cinéma assiste à l'enregistrement d'un album du groupe Aquaserge. Elle se fait oublier pour mieux écouter et glaner, munie de sa perche, tous les sons qui vibrent dans l'espace clos du studio. Elle dévoile ainsi à nos oreilles un univers sonore foisonnant.

 

ATELIER DE TRAVAIL // Projection de trois fragments de 128 Semaines au collège Dora Maar, long métrage documentaire en cours, réalisé par Éric Baudelaire. Suivie d’une discussion en présence du réalisateur et de Rasha Salti, chargée de programmes La Lucarne – ARTE et des élèves du collège. L’atelier de travail fera l’objet d’un tournage.

 


RETOUR SUR LE JURY JEUNE 2017 // Projections Dorine Brun, Julien Meunier / 2018, 39’, France
Tout au long de l’édition 2017 de Cinéma du réel, Dorine Brun et Julien Meunier ont suivi le jury des jeunes, composé de lycéens, des journées de projections jusqu’à la remise des prix.

 

LE CINÉMA DU RÉEL FÊTE LA CINÉMATHÈQUE DU DOCUMENTAIRE

Avec les projections de :
Portraits d’Alain Cavalier. L’illusionniste Alain Cavalier
The Cinema Travellers Shirley Abraham, Amit Madheshiya / 96’, 2016, Inde
Mention spéciale du prix du documentaire L'Œil d'or au Festival de Cannes 2016

 

SÉANCE SPÉCIALE AVEC LE CNAP
Dans le cadre du nouveau partenariat croisé entre le Cnap, Cinéma du réel et le FIDMarseille.

court-métrage ayant bénéficié du dispositif de soutien Image/ mouvement du Cnap :
City of Tales Arash Nassiri / 2017, 22’, France
Los Angeles, la nuit. Sous les néons des stations-service, les couleurs des enseignes lumineuses ou la lueur de lointains feux d’artifices, de jeunes Iraniens circulent dans la ville, qui fait ressurgir en eux des souvenirs de Téhéran.

Prix Cnap de la dernière édition du FIDMarseille
Saints' Game Amélie Derlon Cordina / 2017, 50’, Belgique
À Bruxelles, une Palestinienne, un Daghestanais et un Islandais recréent des poses iconiques de l’imagerie chrétienne. Une mise en jeu des corps qui enclenche une réflexion sur le rapport de chacun à sa culture d’origine.

 

ET SI ON ÉCOUTAIT DU DOCUMENTAIRE ?

Diffusion d’un épisode de la série documentaire « La révolution n’est pas un diner de gala - La radicalisation des mouvements d’extrême gauche après 68 » réalisée pour LSD – La Série Documentaire (France Culture)
Après 68, La révolution n’est pas un diner de gala - Première partie : Aux origines, Japon, France et Italie
53’ / un documentaire de Kristel Le Pollotec et Christine Robert / Prise de son Georges Tho / Mixage Julien Doumenc
En présence de Perrine Kervran, attachée de production LSD chez France Culture.

Qu'est-ce que le réel?

28/02/2018
Qu'est-ce que le réel?

couverture du livre d'après un collage de Guy Maddin

UN LIVRE : QU’EST-CE QUE LE RÉEL ? Des cinéastes prennent position

Contributeurs : Claire Atherton, Éric Baudelaire, Cyril Béghin, James Benning, Ruth Beckermann, Nicole Brenez, Charles Burnett, Lucien Castaing-Taylor, Luc Chessel, Patric Chiha, Pierre Creton, Bruno Dumont, Kevin Jerome Everson, Jean-Michel Frodon, Yervant Gianikian, John Gianvito, Philippe Grandrieux, Eugène Green, Joana Hadjithomas, Khalil Joreige, Lodge Kerrigan, Bani Khoshnoudi, William Klein, Nicolas Klotz, Guy Maddin, Pietro Marcello, Narimane Mari, Raya Martin, Valérie Massadian, Roberto Minervini, Luc Moullet, Cyril Neyrat, Véréna Paravel, Élisabeth Perceval, Nicolás Pereda, Nicolas Rey, Angela Ricci-Lucchi, Gianfranco Rosi, Ben Russell, Claire Simon, Deborah Stratman, Trinh T. Minh-ha, Ana Vaz, Apichatpong Weerasethakul, Eduardo Williams.

Sous la direction d’Andréa Picard // Édition bilingue, illustrée, Post-Éditions // En librairie le 16 mars
Ouvrage publié avec la participation du Centre National des Arts Plastiques, dans le cadre du partenariat Cnap/Cinéma du réel

 

UNE RÉTROSPECTIVE : Qu’est-ce que le réel ? 40 ans de réflexions

Programmée par Nicole Brenez et Nicolas Klotz

Patricio Guzman présente Trópico de Cáncer d’Eugenio Polgovsky

Éric Baudelaire présente Ice de Robert Kramer

Jocelyne Saab présente The Silent Majority Speaks de Bani Khoshnoudi

William Klein présente ses films : Broadway By Light et The Messiah (Le Messie)

Edgar Morin présente Les Lettres de Stalingrad de Jacqueline Veuve

Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval présentent Appunti per un’Orestiade africana (Carnets de notes pour une Orestie africaine) de Pier Paolo Pasolini

John Gianvito présente Chile, la memoria obstinada (Chile, Obstinate Memory) de Patricio Guzman

Valérie Massadian et Claire Atherton présentent D’Est de Chantal Akerman

Lech Kowalski présente A Question of Leadership et Which Side Are You On? de Ken Loach

Andrea Paganini, Raymond Depardon (sous réserve) et Inoussa Ousseini présentent Ciné-portrait de Bill Witney de Jean Rouch, Ciné-portrait de Raymond Depardon par Jean Rouch et réciproquement, Cinemafia. Rencontre 1. Jean Rouch parle avec Joris Ivens et Henri Storck et des rushes inédits de "Jean Rouch et sa caméra au cœur de l’Afrique (Niger-France, 1977-78)"

 

IR/RÉEL

une programmation qui propose une multitude d’expériences immersives pour redessiner les contours de plus en plus flous de la réalité contemporaine.

 

BARULHO, ECLIPSE (UPROAR, ECLIPSE) Ico Costa / 2017, 68’, Portugal // en présence d’Ico Costa

Caniba Lucien Castaing-Taylor, Véréna Paravel / 2017, 97’, France // En présence de Véréna Paravel, Lucien Castaing-Taylor et Jacques Audiard

Den' Pobedy (Victory Day) Sergei Loznitsa / 2018, 94’, Allemagne

En attendant les barbares Eugène Green / 2017, 76’, France // en présence d’Eugène Green

End of Life John Bruce, Paweł Wojtasik / 2017, 91’, USA // en présence de la productrice Athina Rachel Tsangari, Paweł Wojtasik et John Bruce (sous réserve)

Extinção (Extinction) Salomé Lamas / 2018, 80’, Allemagne-Portugal // en présence de Salomé Lamas

Good Luck Ben Russell / 2017, 143’, France-Allemagne // en présence de Ben Russell et Marie Voignier

The Green Fog Guy Maddin, Evan Johnson, Galen Johnson / 2017, 63’, USA // en présence d’Evan Johnson

L'Héroïque Lande, la frontière brûle Nicolas Klotz, Elisabeth Perceval / 2017, 219’, France // En présence de Nicolas Klotz, Elisabeth Perceval et Robert Bonamy

Ta peau si lisse (A Skin So Soft) Denis Côté / 2017, 93’, Canada // En présence de la productrice Dounia Sichov

 

# Autour de Lucrecia Martel

Zama Lucrecia Martel / 2017, 115’, Argentine, Brésil
Años Luz (Light Years)
Manuel Abramovich / 2017, 72’, Argentine

 

# Anger / Rivers / Russell

Invocation of my demon brother Kenneth Anger / 1969, 12’, USA
The Rare Event
Ben Rivers, Ben Russell / 2018, 48’, UK // en présence de Ben Russell et Ben Rivers (sous réserve)

 

# Performances

The Private Property Trilogy: A survey of the life and films of C.B. Nicolás Pereda / 50’, Mexique

Spell Reel Filipa César / 2017, 96’, France-Portugal + performance Palmistry

There's a Place Beyond the Beyond I’ve Seen the Future (Yann Gonzalez, Pierre-Edouard Dumora, Alain Garcia) avec avec la DJ et productrice Sky H1 / Pièce sonore

Les films en compétitions

26/02/2018

> Compétition Internationale (11 films)

 

Anni de ZHU Rikun / 80’, Chine, 2018

Antígona (Antigone) de Pedro Gonzalez Rubio / 88’, France-Mexique, 2018

Fotbal infinit (Infinite Football) de Corneliu Porumboiu / 70’, Roumanie, 2018

Kinshasa Makambo de Dieudo Hamadi / 74’, RDC-France-Suisse-Allemagne-Qatar, Norvège, 2018

L. COHEN de James Benning / 45’, USA, 2017

Minatomachi (Inland Sea) de Kazuhiro Soda / 122’, Japon-USA, 2018

Rêver sous le capitalisme (Dreaming Under Capitalism) de Sophie Bruneau / 63’, Belgique, 2017

Terra Franca (Ashore) de Leonor Teles / 82’, Portugal, 2018

Unas Preguntas (One or Two Questions) de Kristina Konrad / 237’, Allemagne-Uruguay, 2018

Waldheims Walzer (The Waldheim Waltz) de Ruth Beckermann / 93’, Autriche, 2018

Zentralflughafen THF (THF - Central Airport) de Karim Aïnouz / 97’, Allemagne-France-Brésil, 2018

 

> Compétition Française (11 films)

 

Djamilia (Jamila) de Aminatou Echard / 84’, France, 2018

L'Empire de la perfection (In the Realm of Perfection) de Julien Faraut / 94’, France, 2018

L'Esprit des lieux (In the Stillness of Sounds) de Stéphane Manchematin, Serge Steyer / 90’, France, 2018

Les flâneries du voyant (Song of a Seer) de Aïda Maigre-Touchet / 72’, Canada-France, 2018

The Image You Missed de Donal Foreman / 73’, Irlande-France-USA, 2018

Jusqu'à ce que le jour se lève (Until the Dawning of the Day) de Pierre Tonachella / 108’, France, 2017

The Night Readers de Mathieu Kleyebe Abonnenc / 45’, France, 2018

Les Proies (The Game) de Marine de Contes / 53’, France, 2018

Roman national (National Narrative) de Grégoire Beil / 65’, France, 2018

Syn (The Son / Le Fils) de Alexander Abaturov / 70’, France-Russie, 2018

Western, famille et communisme de Laurent Krief / 83’, France, 2018

 

> Compétition Internationale Premiers Films (10 films)

 

Al di là dell'uno (Beyond the One) de Anna Marziano / 53’, France-Italie-Allemagne, 2017

Angkar de Neary Adeline Hay / 70’, France, 2018

Los Árboles (The Trees) de Mariano Luque / 61’, Argentine, 2017

Black Mother de Khalik Allah / 75’, USA, 2018

Dom Boraca (Home of the Resistance) de Ivan Ramljak / 49’, Croatie, 2018

Fail to Appear de Antoine Bourges / 70’, Canada, 2017

Harvest Moon de Zaheed Mawani / 70’, Kirghizistan-Canada, 2017

Lembro mais dos corvos (I Remember the Crows) de Gustavo Vinagre / 80’, Brésil, 2018

Salarium de Sasha Litvintseva, Daniel Mann / 42’, GB, 2018

Wild Relatives de Jumana Manna / 65’, France-Liban-Norvège, 2017

 

> Compétition Internationale Courts métrages (11 films)

 

Allegro Largo Triste de Aurélien Froment / 36’, France-UK, 2017

Las Fuerzas (The Forces) de Paola Buontempo / 17’, Argentine, 2018

Gens du lac (People of the Lake) de Jean-Marie Straub / 19’, Suisse, 2018

Jeny303 de Laura Huertas Millán / 6’, Colombie-France, 2018

Monelle de Diego Marcon / 16’, Italie, 2018

Olhe bem as montanhas (Look Closely at the Mountains) de Ana Vaz / 30’, France-Brésil, 2018

Optimism de Deborah Stratman / 15’, Canada-USA, 2018

Saule Marceau de Juliette Achard / 34’, France-Belgique, 2017

Uppland de Edward Lawrenson / 30’, UK-Irlande, 2017

The White Elephant de Shuruq Harb / 12’, Palestine, 2018

Zwei Basiliken (Two Basilicas) de Heinz Emigholz / 36’, Allemagne-Danemark, 2018

 

>> Plus d'infos sur les films sur le blog!

Pour un autre 68

14/02/2018
Pour un autre 68

Sarah Maldoror, Monangambee, 1969

Pour un autre 68

Le répertoire du cinéma documentaire français sur mai 68 est très largement connu et officiellement canonisé par des livres, des coffrets DVD, des diffusions télévisuelles et festivalières. Avec cette rétrospective, nous souhaitons élargir ce corpus et tenter de voir 68 comme une énergie de création davantage que comme un anniversaire à fêter rituellement : un kairos de l’histoire qui a irrigué le monde bien au-delà de l’Europe et du cinéma militant classique. Sortir de l’eurocentrisme, de l’idéologie et de la nostalgie, pour trouver dans la différence des perspectives et l’hybridation des langages les clefs d’une lecture non-orthodoxe d’un phénomène complexe et irréductible.

 

L’objectif n’est pas se débarrasser de la mythologie 68, mais de la déconstruire pour la faire résonner ailleurs. Ce voyage nous emmènera au Mexique, en Palestine, aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Inde et en Afrique. À un soulèvement social correspond toujours une révolution des formes artistiques : nous considérons 68 comme le moteur du cinéma documentaire le plus radical et le plus novateur. Ainsi, dans cette programmation, le cinéma expérimental se mêle aux ciné-tracts, les films d’artistes aux films de fiction, les performances théâtrales aux essais filmiques, les films-guérilla aux ciné-poèmes.

Federico Rossin, programmateur

 

> NAM

Carlos Bustamante, De Oppresso Liber, 1968, 5’, Allemagne

João Silvério Trevisan, Contestação, 1969, 15’, Brésil

Carolee Schneemann, Viet Flakes, 1965, 7’, États-Unis

Jack Chambers, Hybrid, 1966, 15’, Grande-Bretagne

Harun Farocki, White Christmas, 1968, 4’, Allemagne

Peter Nestler, Sightseeing, 1968, 10’, Suède

Walter De Maria, Hard Core, 1969, 27’, États-Unis

 

> AGAINST THE ACADEMIC CULTURE

Robert Fulton, Reality’s Invisible, 1971, 53’, États-Unis

Michael Snow, Back and Forth, 1969, 53’, États-Unis

 

> REPRESSION

Leobardo López Arretche, El Grito, 1968, 102’, Mexique, Copie neuve

 

> PALESTINE

Kais al Zubaidi, The Visit] 1970, 10’, Syrie

Christian Ghazi, A Hundred Faces for a Single Day, 1969-1971, 64’, Liban

Carole Roussopoulos, Munich, 1972, 13’, France

 

> GUERRILLA MEDIA

Helke Sander, Brecht die Macht der Manipulateure, 1968, 48’, Allemagne

Joaquim Pedro de Andrade, A linguagem da persuasão, 1970, 9’, Brésil

Helena Lumbreras, El Cuarto Poder, 1970, 37’, Espagne

 

> EXPLODING INDIA

S.N.S. Sastry, I Am 20, 1967, 19’, Inde

S. Sukhdev, And Miles to Go, 1967, 14’, Inde

S.N.S. Sastry, And I Make Short-Films, 1968, 16’, Inde

Pramod Pati, Explorer, 1968, 7’, Inde

S.N.S. Sastry, This Bit of That India, 1973, 20’, Inde

Pramod Pati, Trip, 1970, 4’, Inde

S.N.S. Sastry, Flash Back, 1974, 21’, Inde

 

> CHAOSMOS

Mario Schifano, Umano non umano, 1969, 95’, Italie

 

> RITUAL COLLECTIVE

Brian De Palma, Dionysus in ‘69, 1970, 85’, États-Unis

 

> WOMANISTS

Sarah Maldoror, Monangambee, 1969, 18’, Algérie

Madeline Anderson, I Am Somebody, 1970, 30’, États-Unis

Sara Gómez, Mi aporte, 1969, 33’, Cuba

 

> FOR ANOTHER HERITAGE

Dezső Magyar, Agitátorok, 1969- 1971, 69’, Hongrie

In between : Tacita Dean

02/02/2018
In between : Tacita Dean

Tacita Dean / photographer : Jim Rakete

Cette section propose le portrait d'un-e artiste travaillant à la croisée du cinéma et de l'art contemporain. Après Shelly Silver (2015), Akram Zaatari (2016) et Vincent Dieutre (2017), l’artiste mise à l’honneur en 2018 sera la britannique Tacita Dean – l’une des artistes les plus singulières de sa génération.

 

« Le temps, la mémoire, la trace, la lumière : voilà la matière que travaille Tacita Dean (née en 1965 en Angleterre). Ses films, dessins et autres œuvres se distinguent par leur extrême originalité. Ses portraits filmés réalisés ces dernières années expriment quelque chose que ni la peinture ni la photographie ne peuvent saisir. Ils sont purement cinématographiques. Et si Tacita Dean sait rendre hommage au passé, son art évite tout académisme. Son œuvre subtile mais ambitieuse se concentre sur la vérité de l’instant, la pellicule et les sensibilités individuelles »
Adrian Searle, critique, The Guardian.

Elle fait partie des membres fondateurs de savefilm.org, pour la protection et la sauvegarde de la pellicule photochimique.

 

Tacita Dean a reçu de nombreux prix, notamment le sixième Prix Benesse à la 51e Biennale de Venise en 2015, le prix Hugo Boss au Musée Solomon R. Guggenheim de New York en 2006 et le Prix Kurt Schwitters en 2009. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles: Museo Tamayo, Mexico (2016) ; Espace Louis Vuitton Munich (2016) ; Statens Museum for Kunst, Copenhague (2014) ; Fabric Workshop and Museum, Philadelphie (2013) ; Australian Centre for Contemporary Art, Melbourne (2013) ; Botín Foundation, Santander (2013) ; New Museum, New York (2012) ; Turbine Hall, Tate Modern, Londres (2011) ; Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig, Vienne (2011), pour n’en citer que quelques-unes.

 

> Tacita Dean sera aussi au cœur d'une triple exposition à Londres, regroupant la National Portrait Gallery, la National Gallery et la Royal Academy of Arts en 2018.

 

Cinéma du réel présentera, en présence de Tacita Dean : Kodak (2006), Craneway Event (2009), The Uncles (2004), Event for a Stage (2015) et des courts métrages : A Bag of Air, Disappearance at Sea, Edwin Parker, The Green Ray, His Picture in Little – première mondiale en 35mm, The Martyrdom of St. Agatha, Michael Hamburger, Portraits, Providence – première mondiale en 35 mm.

Tous les films seront projetés en 16 ou en 35 mm.

> Tacita Dean sera présente au festival les 23, 24 et 25 mars.

> Une rencontre publique aura lieu avec Tacita Dean et Patricia Falguières, historienne et critique d'art le 24 mars en Petite Salle au Centre Pompidou.

 

Programmé par Rachael Rakes
Avec le soutien de la
galerie Marian Goodman.


"Atelier de conversation" - Festivals internationaux, sortie nationale

26/01/2018

Le film de Bernhard Braunstein "Atelier de conversation", présenté en première mondiale de la section séance spéciale et film d'ouverture Cinéma du réel 2017, sort en salle en France le mercredi 7 février 2018. Distributeur : ASC Distribution

Il a été programmé aux festivals suivants : festival This Human World, Vienne (Autriche, novembre - décembre 2017), Festival international du film d'éducation, Evreux (France, décembre 2017), Les Ecrans documentaires, Arcueil (France, novembre 2017), Festival dei Popoli, Florence (Italie, octobre 2017), Reykjavik International Film Festival (Islande, septembre - octobre 2017), Zurich Film Festival (Suisse, septembre - octobre 2017), Karlovy Vary International Film Festival, Karlovy Vary (République Tchèque, juin-juillet 2017), Crossing Europe Film Festival, Linz (Autriche, avril 2017).

Programmations dans le cadre du Mois du film documentaire 2017 :
- Médiathèque L'ourse de Dinard (35) le 03/11/2017 à 20h00
-
La gare mondiale de Bergerac (24) le 04/11/2017 à 20h30
- La Grange-Théâtre de Thourie (35) le 05/11/2017 à 15h30
- Cinéma l'Aurore de Maure-de-Bretagne (35) le 16/11/2017 à 20h00
- Médiathèques de Vitrolles (13) le 21/11/2017 à 19h
- Salle des fêtes de Feins (35) le 22/11/2017 à 20h30
-
INSA Rennes (35) le 23/11/2017 à 14h30
- Médiathèque La Clairière de Fougères (35) le 24/11/2017 à 20h00
- Bibiliothèque Municipale Internationale de Grenoble (38) le 25/11/2017 à 10h30
-
Espace Solo Gallo Sougeal (35) le 25/11/217 à 18h30
- Cinéma Le Vauban 2 Saint Malo (35) le 25/11/2017 à 20h15
- Salle des associations de La Noë-Blanche (35) le 26/11/2017 à 10h30

L'AVANT PROGRAMME DE LA 40E ÉDITION

11/01/2018
L'AVANT PROGRAMME DE LA 40E ÉDITION

Shinsuke Ogawa

Depuis sa création il y a 40 ans, Cinéma du réel s’est imposé comme le festival de référence du cinéma documentaire en France. A l’écoute de la diversité des écritures, des formes et des idées, il rassemble un public large, fidèle, attentif et curieux.

 

 

> Un livre et une programmation anniversaire

 

Dans cette publication – co-éditée par Post-Éditions – seront rassemblés les regards que des réalisateurs, artistes et penseurs «en proie au réel » portent sur le présent et l’avenir : Claire Atherton, Ruth Beckermann, Charles Burnett, Nicole Brenez, Patric Chiha, Pierre Creton, Bruno Dumont, John Gianvito, Nicolas Klotz, Guy Maddin, Pietro Marcello, Valérie Massadian, Roberto Minervini, Luc Moullet, Véréna Paravel & Lucien Castaing-Taylor, Élisabeth Perceval, Nicolás Pereda, Gianfranco Rosi, Ben Russell, Ana Vaz, Apichatpong Weerasethakul, Eduardo Williams, etc.

En miroir, pendant le festival, les contributeurs/trices seront invité-e-s à mettre en regard leur propos avec la présentation d’un film.

 

> Compétitions

 

4 sections compétitives : Compétition internationale // Compétition Française // Compétition internationale Premiers Films // Compétition internationale Courts métrages. Les films sélectionnés seront dévoilés fin février.

 

> Rétrospective : Ogawa + Ogawa Pro

 

Cette rétrospective met en lumière les documentaires majeurs de Shinsuke Ogawa (1936-1992) et du collectif cinématographique Ogawa Pro, fondé à la fin des années 60. Leur travail, encore largement méconnu en Occident, eut une importance cruciale dans le Japon d'après-guerre. Témoignant d’un dévouement et un engagement remarquables, leurs films rendent compte des bouleversements politiques et sociaux ayant eu lieu au Japon dans les années 60 et 70. Le groupe, qui a vécu et travaillé en communauté pendant plus de trente ans, aspirait à la prise de décision collective et a atteint un niveau de connivence exceptionnel avec les gens qu'ils filmaient et avec lesquels ils collaboraient.

Cinéma du réel présentera tous les films réalisés et produits par Shinsuke Ogawa dans les années 60, qui ont galvanisé le mouvement estudiantin au Japon, parmi lesquels La Mer de la jeunesse - Quatre étudiants suivant des cours par correspondance (1966), La Forêt de l’oppression - Document sur les luttes à l’Université d’économie de Takasaki (1977), Rapport sur la lutte à Haneda (1967), Le Front de libération du Japon - L’été à Sanrizuka (1968) et Préhistoire des partisans (1969, réal. Noriaki Tsuchimoto).

La programmation se poursuivra après le festival au Musée du Jeu de Paume.

Programmé par Ricardo Matos Cabo, en collaboration avec le Jeu de Paume.

 

> In Between: Tacita Dean

 

Cette section propose le portrait d'un-e artiste travaillant à la croisée du cinéma et de l'art contemporain. Après Shelly Silver (2015), Akram Zaatari (2016) et Vincent Dieutre (2017), l’artiste mise à l’honneur en 2018 sera la britannique Tacita Dean – l’une des artistes les plus singulières de sa génération.

Le temps, la mémoire, la trace, la lumière : voilà la matière que travaille Tacita Dean (née en 1965 en Angleterre).

Son œuvre subtile mais ambitieuse se concentre sur la vérité de l’instant, la pellicule et les sensibilités individuelles. Elle fait partie des membres fondateurs de savefilm.org, pour la protection et la sauvegarde de la pellicule photochimique.

Cinéma du réel présentera Kodak (2006), Craneway Event (2009), The Uncles (2004), Event for a Stage (2015) et des courts métrages inédits, en 16 mm et 35 mm.

. Programmé par Rachael Rakes. Avec le soutien de la galerie Marian Goodman.

 

> Installation Lyle Ashton Harris : Once (Now) Again

 

Dès le 9 mars, une exposition sera consacrée à l'artiste et vidéaste américain Lyle Ashton Harris dans les espaces du Centre Pompidou (Forum -1).

Depuis plus de vingt-cinq ans, Lyle Ashton Harris (né en 1965 à New York) développe une pratique artistique variée, qui englobe photographie, vidéo, installation et performance. Son œuvre explore les points de rencontre entre l’intime et le politique, étudiant l’impact de l’appartenance ethnique, du genre et du désir sur la dynamique sociale et culturelle de chaque époque.

Présentée à la Biennale de São Paulo et à la Whitney Biennial, cette installation sera montrée pour la première fois en Europe.

 

> Pour un autre 68

 

Avec cette programmation, l’objectif est de déconstruire la mythologie 68 pour la faire résonner ailleurs. Ce voyage nous emmènera au Mexique, en Palestine, aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Inde et en Afrique. À un soulèvement social correspond toujours une révolution des formes artistiques : nous considérons 68 comme le moteur du cinéma documentaire le plus radical et le plus novateur. Ainsi, dans cette programmation, le cinéma expérimental se mêle aux ciné-tracts, les films d’artistes aux films de fiction, les performances théâtrales aux essais filmiques, les films-guérilla aux ciné-poèmes.

Programmé par Federico Rossin.

 

> ET AUSSI // ParisDOC : le festival pour les professionnels // Séances spéciales // Performances, concerts // Hors les murs…

"People Pebble" - Festivals internationaux, projection

05/01/2018

Le film de Jivko Darakchiev et Perrine Gamot "People Pebble", Compétition internationale Courts métrages Cinéma du réel 2017, sera programmé par la Bpi au Centre Pompidou dans le cadre d'une séance intitulée Espace, temps, mémoire, le jeudi 11 janvier 2018 à 20h. Plus d'info

Il a été programmé aux festivals suivants : Festival International Jean Rouch - Voir autrement le monde, Paris (France novembre 2017), Zinebi - Festival international du film documentaire et du court métrage, Bilbao (Espagne, novembre 2017),DocLisboa, Festival internacional de Cinema Documental, Lisbonne (Portugal, octobre 2017), Jihlava International Documentary Film Festival (République Tchèque, octobre 2017) où il a reçu une mention spéciale au Best Central and Eastern European Documentary Film Award.

"Casa" - Prix, Festivals internationaux, Expositions

12/12/2017

Le film de Daniela de Felice Casa, Compétiton française et Mention spéciale Prix de l'Institut français Cinéma du réel 2013, sera projeté le mercredi 13 décembre 2017 à 20h30 dans le cadre d'une soirée Primavera Cinema, au cinéma La Clef, 75005 Paris.

Il a été programmé dans le cadre du Mois du film documentaire 2017 à la Médiathèque municipale Georges-Perros de Douarnenez (29) le 23/11/2017 à 20h00.

Il a été programmé dans les festivals suivants : Festival Le Documentaire s'anime, Orléans (France, décembre 2015), Festival CineDoc, Tbilissi (Géorgie, octobre 2015), Muestra internacional de cine documental de Buenos Aires (Argentine, octobre 2014), Taiwan international documentary film festival (Taiwan, octobre 2014), Festival de Chercheurs de Nancy (France, juin 2014), Chopshots Documentary Film Festival, Jakarta (Indonésie, avril 2014), FESDOB - Festival de film documentaire de Blitta (Togo, novembre-décembre 2013), À nous de voir d'Oullins (France, novembre-décembre 2013), 4es Rencontres du réel de Monpazier (France, novembre 2013), Rencontres de Cerbère (France, octobre 2013) où il a reçu une mention spéciale du jury, Cinérésonances, Bordeaux (France, septembre 2013), Rencontres Cinématographiques de Gindou (France, août 2013), Mediterranean Film Festival, Široki Brijeg (Bosnie Herzégovine, août 2013), Rencontres de Laignes (France, juin - juillet 2013), Visions du réel, Nyon (Suisse, avril 2013).

Il a également été programmé dans le cadre du Mois du film documentaire en 2013 et 2014 (France, Novembre).

Il a remporté la Goldene Taube du documentaire d'animation à Dok Leipzig (Allemagne, 28 octobre - 3 novembre 2013), le Prix du jury au Festival du film de famille de Saint-Ouen (France, 30 novembre - 1er décembre 2013) et le Prix du meilleur documentaire au Festival Arcipelago, Rome (Italie, 2 - 6 décembre 2013).

Les planches originales des dessins de Casa ont fait l'objet de plusieurs expositions : aux Rencontres du réel de Monpazier (8-10 novembre 2013), dans le cadre de Hors format à Rennes (France, septembre 2013) et à la médiathèque Ulysse de Saint-Denis à l'occasion de Hors limites, le festival littéraire de Seine Saint Denis (France, 5-20 avril 2013).

"A Strange New Beauty" - Festival international, projections

12/12/2017

Le film de Shelly Silver "A Strange New Beauty", compétition internationale Cinéma du réel 2017, est projeté à l'Argos Center for Art & Media, Bruxelles (Belgique, 7 - 17 décembre 2017).

Il a été programmé au Festival DOK Leipzig (Allemagne, octobre - novembre 2017).

Cinema Verite - Téhéran, Iran

27/11/2017

Le festival Cinema Verite de Téhéran, Iran, qui se tiendra du 10 au 17 décembre 2017, offre une carte blanche à Cinéma du réel !

Cette carte blanche incluera les films suivants :
- Maman Colonelle, de Dieudo Hamadi, Grand Prix Cinéma du réel 2017.
- Long Story Short, de Natalie Bookchin, Grand Prix Cinéma du réel 2016.
- Die Getraümten (The Dreamed Ones), de Ruth Beckermann, Prix International de la SCAM et Mention du Prix des Jeunes Cinéma du réel 2016.
- La Permanence, d'Alice Diop, Prix de l'Institut français Louis Marcorelles Cinéma du réel 2016.
- Through the Looking Glass, de Yi Cui, Prix des détenus de la Maison d'arrêt de Bois-d'Arcy Cinéma du réel 2017.

Plus d'info en suivant ce lien

"Je ne me souviens de rien" - Festivals internationaux

27/11/2017

Le film de Diane Sara Bouzgarrou "Je ne me souviens de rien" présenté en première mondiale de la compétition française et mention spéciale du prix des jeunes Cinéma du réel 2017, est sélectionné au Torino Film Festival, Turin (Italie, 24 novembre - 2 décembre 2017).

Il a été programmé aux festivals suivants : Rencontres autour du film ethnographique, Grenoble (France, 13 - 19 novembre 2017), Les Ecrans documentaires, Arcueil (France, 8 - 14 novembre 2017), RIDM - Rencontres Internationales du Documentaire de Montréal (Canada, 9 - 19 novembre 2017), Jihlava International Documentary Film Festival (République Tchèque, octobre 2017) , États généraux du film documentaire, Lussas (France, août 2017), Festival Psy, Lorquin (France, juin 2017) et au Festival Côté Court, Pantin (France, juin 2017).

"Istiyad Ashbah" (Ghost Hunting) - Festivals internationaux

26/11/2017

Le film de Raed Andoni "Istiyad Ashbah", compétition internationale Cinéma du réel 2017, est sélectionné aux festivals suivants : Filmer à tout prix, Bruxelles, (Belgique, 24 novembre - 2 décembre 2017), CIFF - Cairo International Film Festival, Le Caire (Egypte, 21 novembre - 30 novembre 2017), GZDOC - Guangzhou International Documentary Festival (Chine, 11 - 14 décembre 2017).

Il a été programmé dans les festivals internationaux suivants : IDFA - International Documentary Festival Amsterdam, Amesterdam (Pays-Bas, novembre 2017), DocBsAs, Buenos Aires (Argentine, octobre 2017), Jihlava International Documentary Film Festival (République Tchèque, octobre 2017), Festival dei Popoli, Florence (Italie, octobre 2017), Festival du Nouveau Cinéma, Montréal (Canada, octobre 2017) où il a reçu le Prix pour la Paix, FDEO - Festival Europe-Orient du Film Documentaire, Tanger (Maroc, septembre 2017), Festival de Cinéma de Douarnenez - Gouel Ar Filmou, Douarnenez (France, août 2017), Rencontres cinéma de Gindou (France, août 2017), Les Rencontres du film documentaire de Mellionnec (France, juin-juillet 2017), Seattle International Film Festival, Seattle (USA, mai - juin 2017), South African International Documentary Film Festival, Le Cap et Johannesbourg (Afrique du Sud, juin 2017), Sheffield Doc. Fest, Sheffield (Royaume Uni, juin 2017), Les rencontres du film documentaire, Mellionnec (France, juin - juillet 2017), Millenium Doc against Gravity, Varsovie (Pologne, mai 2017), Festival International du Documentaire, Agadir (Maroc, mai 2017), Dok Fest, Munich (Allemagne, mai 2017).

"Boli Bana" - Festivals internationaux

26/11/2017

Le film de Simon Coulibaly Gillard "Boli Bana", compétition internationale premiers films et prix du patrimoine de l'immatériel Cinéma du réel 2017, est sélectionné au festival  Filmer à tout prix, Bruxelles, (Belgique, 24 novembre - 2 décembre 2017), Aux Ecrans du Réel, Le Mans (France, 23 novembre - 3 décembre 2017) et au Festival du Film Documentaire de Saint Louis (Sénégal, 4 - 9 décembre 2017).

Il est programmé dans la cadre du Mois du film documentaire 2017 au Cinéma Le Miroir Marseille (13) le 26/11/2017 à 20h30.

Il a été programmé aux festivals suivants : Festival international du cinéma des peuples Ânûû-rû Âboro, Pwêêdi Wiimîâ, Nouvelle Calédonie (France, octobre 2017), Festival dei Popoli, Florence (Italie, octobre 2017) où il a reçu une mention spéciale au Prix "The Gaze of the Other", Festival du Film Francophone, Namur (Belgique, septembre - octobre 2017), Festival international de documentaire, Agadir (Maroc, mai 2017).

"Paris est une fête - Un Film en 18 Vagues" - Festivals et projection

26/11/2017

Le film de Sylvain George "Paris est une fête - Un Film en 18 Vagues", présenté en première mondiale de la compétition internationale Cinéma du réel 2017, est sélectionné à Forumdoc - The Documentary and Etnographic Film Festival, Belo Horizonte (Brésil, 21 novembre - 3 décembre 2017).

Il a été programmé aux festivals internationaux suivants : Festival international de Hambourg (Allemagne, octobre 2017), Dok Fest, Munich (Allemagne, mai 2017), BAFICI, Buenos Aires (Argentine, avril 2017)

Il a été projeté le 16 juin 2017 au Cinema studio Luxembourg Accatone, Paris (France).

"Hamlet en Palestine" - Festivals internationaux

26/11/2017

Le film de Nicolas Klotz et Thomas Ostermeier "Hamlet en Palestine", Compétition française Cinéma du réel 2017, est sélectionné au festival Traces de Vies, Clermont-Ferrand et Vic-Le-Comte (France, 27 novembre - 3 décembre 2017).

Il a été programmé à DocBsAs, Buenos Aires (Argentine, 19 - 25 octobre 2017).

page : 1 2 3 4 33 suivante »