#04 L'intégrale Pierre Creton

Au cœur du cinéma de Pierre Creton il y a avant tout la rencontre. Avec des êtres, des lieux, des lectures, des événements  et l’expérience singulière d’un homme, vivant parmi les vivants, décidé à être ensemble.  Entre vivre et faire, les films se tissent. Agir, ressentir, désirer. Des films portés par le lyrisme et la sensualité du geste et du corps autant que de l’événement et de l’action. Ainsi l’articulation de la vie et de la pratique de cinéaste de Pierre Creton est au cœur de son œuvre et de l’alchimie créatrice dont tous les films portent la trace. Elle est la matière de chaque film et en dicte la forme.

C’est avec beaucoup d’émotion qu’en revoyant les premiers films de Pierre, je reconnais des tentatives formelles, des principes narratifs, des images dont certaines s’affermiront tandis que d’autres alimenteront des variations récurrentes plus ou moins directes. Mais aussi de film en film d’entrer dans une intimité, un cercle d’amis bienveillants où chacun,  chaque être vivant, veille sur l’autre et sur le monde alentour. Hommes, bêtes, falaises, routes et champs…  On peut imaginer Pierre Creton comme un arpenteur de son territoire familier mais aussi d’un territoire cinématographique dont l’élargissement par cercles concentriques s’expérimente en découvrant l’intégralité des films du cinéaste.

Creton, arpenteur enraciné, a un acolyte, Vincent Barré ; Vincent est celui qui part, qui va loin, entraînant Pierre parfois avec lui, le moins souvent possible semble-t-il. Pour autant c’est à deux, dans leur échange des nouvelles du proche et du lointain mêlés, partage attentif d’un ici permanent, que le récit et la fiction du monde nous sont rendus.
[lire plus]

C.B

Pierre Creton et Vincent Barré se joindront à Alice Diop et Virgil Vernier pour une conversation autour de la thématique “Filmer le territoire”.

Pierre Creton et Vincent Barré présenteront également une installation créée pour l’occasion, Est-ce aimer ?

Pierre Creton #01

Séance suivie d'une discussion avec Pierre Creton
“Les premiers films, premier long-métrage. D’où je suis, je vois un couple en train de disparaître : le cinéaste et le paysan…” (P.C.)

Pierre Creton #02

Séance suivie d'une discussion avec Pierre Creton et Gaël Teicher
“Mon arrivée dans la maison de Jean Lambert à Vattetot-sur-mer, la mort au travail, la vie des fantômes.” (P.C.)

Pierre Creton #03

Séance avec Sophie Roger, Un territoire partagé. suivie d'une discussion avec Pierre Creton et Sophie Roger
"Je n’ai jamais compris le travail comme lien, seulement l’amitié au travail me suffisait, me dit Sophie." (P.C)

Pierre Creton #04

Quatre films en collaboration avec Vincent Barré. séance suivie d'une discussion avec Pierre Creton et Vincent Barré
Sédentarité et appel du voyage : deux manières de cultiver une même passion de la solitude. Que l'on reste ou que l'on parte, l'important est d'éprouver l'état de solitude qui seul rend possible la rencontre et ouvre la voie du retour. (Cyril Neyrat)

Pierre Creton #05

Séance présentée par Pierre Creton
"J’ai cherché à suivre dans leur école les enfants des agriculteurs chez qui je travaillais. Cinq ans plus tard, je suivais leurs grands-parents dans leur déménagement d’une maison de retraite à l’autre." (P.C)

Pierre Creton #06

Séance spéciale Françoise Lebrun suivie d'une discussion avec Pierre Creton et Françoise Lebrun
"Françoise lit ; sous un arbre pour les rossignols, ou dans le vacarme des grues de chantier, dans le jardin d’une EPHAD bientôt arrachée à son décor de nature. Proust est à l’honneur ! Comment ferons-nous pour disparaître ?" (P.C)

Pierre Creton #07

N'avons-nous pas toujours été bienveillants ? En collaboration avec Vincent Barré. Séance présentée par Pierre Creton et Vincent Barré
"Un recueil de quatre films, ou plutôt un film en forme de recueil : quatre portraits qui font appel à la mémoire, à l’Histoire ; de Megève au Havre, de Bourron-Marlotte aux jardins de Su-Zhou." (P.C)

Pierre Creton #08

Séance présentée par Pierre Creton et Mathilde Girard
"Remontant la Seine, remontant le film. Dialoguant avec mon amie Mathilde Girard comme Orphée et Fantômette, on suit le parcours de Pierre et Yacine, l’un quittant la banlieue, l’autre la campagne pour se retrouver illicitement la nuit à Giverny, dans la cabane du jardinier."  (P.C.)

Pierre Creton #09

Séance suivie d'une discussion avec Pierre Creton et Vincent Barré
"L’apparition d’un animal nuisible chez Madeleine sème la panique dans le village de Vattetot-sur-mer. Dans le récit de Pierre elle est bientôt rejointe par Vincent et les singes en Inde, par Joseph et ses hordes de chats." (P.C)

Pierre Creton #10

Séance suivie d'une discussion avec Pierre Creton, Vincent Barré et Mathilde Girard
"Au bord de la mer, une communauté se forme le temps d’un été, entre adultes et adolescents, entre insouciance solaire et lourds vécus. Le travail et les jours rythment la vie. Un dieu à la peau douce est la face secrète et nocturne de cet été." (P.C)

Pierre Creton #11

Séance avec Images documentaires et la Cinémathèque du documentaire
suivie d'une conversation avec Pierre Creton, Vincent Barré et Cyril Neyrat sur CANALRÉEL
"Le travail de la terre, du désir et de la mort nous mène de la boulangerie des Loges visitée par Saint Roch, à la cabane des terreurs dans le bois des pères (La Cabane de dieu a été exhumée grâce à Catherine Blangonnet)." (P.C)