#08 Festival parlé - Causes communes : Littérature et documentaire

La deuxième édition du « Festival parlé » explorera les rapports entre littérature et cinéma à partir de l’hypothèse que le cinéma est l’héritier de la littérature autant que des arts visuels ou scéniques, et que le documentaire se rattache à la tradition du roman réaliste plutôt qu’à celle du reportage ou de l’observation scientifique. Quels rapports l’image documentaire entretient-elle avec une écriture littéraire attentive à l’épaisseur du réel ? Quelles filiations, quelles affinités, quelles contradictions entre le récit documentaire, l’exercice vertigineux de la description, l’accumulation des notes, des fragments, des témoignages d’une part, et la comparution immédiate et évidente de l’image photographique ou filmique d’autre part ? Quelles écritures pour rapporter l’histoire et la mémoire au présent, traverser les existences d’autrui, et inscrire ces récits dans des expériences partagées ? L’émotion d’un plan ou d’un mouvement de caméra a-t-elle à voir avec celle de la phrase ? Écrivains et cinéastes seront invités à ouvrir un espace de réflexion et de conversation à partir de ces questionnements et de leurs propres pratiques de création, au cours de deux tables rondes dont la première explorera la veine romanesque des écritures documentaires, tandis que la seconde sera l’occasion de voir ce qui fait lien, sinon même communauté, dans cette écriture qui recueille sans épingler, qui associe l’observation attentive à la subjectivité du point de vue ou de l’émotion, et qui se laisse traverser par l’existence des autres.

Tout au long de la journée, les artistes-chercheurs du doctorat SACRe présentent leurs travaux :

O Diabo Nu, un film de Léandre Bernard-Brunel et Camille Rosa // Regard contre regard, Anouk Phéline

_____

Festival parlé 2021 #1