Table ronde : Face à la dématérialisation généralisée l’édition vidéo a de l’avenir

avec la participation de l’Appel des 85


En juin dernier l’Appel des 85 portait les inquiétudes des éditeurs vidéos qui voyaient leurs ventes chuter de manière alarmante. Ceux-là même qui préservent et mettent en valeur le patrimoine cinématographique, et le rende accessible au plus grand nombre. Le contexte du confinement privant les cinéphiles de la salle et donnant à chacun tout le loisir de visionner chez soi a visiblement bousculé les pratiques, celles de l’achat de dvd, du téléchargement et du partage de fichiers, des pratiques qui coexistaient depuis plusieurs années. Téléchargement et partage de fichier versus achat de dvd : les deux pratiques s’opposent-elles ou répondent-elles à des « besoins » différents des amateurs ? Dans un marché qui se tend et une offre qui se déploie à l’infini : qui joue le rôle de prescripteur ? Les collectionneurs cinéphiles à la recherche de trésors et raretés mais aussi d’une ultime version restaurée du film chéri augmentée de bonus inédits ou les professionnels de l’édition dont les choix éditoriaux reflètent à la fois leurs propres goûts de connaisseurs mais aussi les opportunités du moment pour la redécouverte d’œuvres et d’auteurs ? Si le confinement a bouleversé l’équilibre du secteur l’a t-il bouleversé durablement ? Toutes ces questions seront abordées lors de cette rencontre. Une manière de poursuivre la réflexion qui anime le collectif des 85 et de les accompagner dans leur désir de réinventer leur métier et de voir un plan de relance se mettre en place pour que la vidéo physique reste une des mille et une manières de voir et revoir des films.


Modérateur : Antoine Guillot (producteur Plan Large France Culture)


Intervenants : Vincent-Paul Boncour (distributeur Carlotta films), Natacha Missoffe (cheffe de pojet édition vidéo Potemkine films),Sandrine Rinaldi (cinéaste, critique de cinéma), Mathieu Macheret (journaliste, critique de cinéma)


Voir le replay