Aller au contenu

QU’EST-CE QU’ON VOIT? UNE ARCHITECTURE DE LA PREUVE

180 min
mer 16
mars
13h00
Centre Pompidou - Petite salle
séance en entrée libre

avec : Francesco Sebregondi, Sylvie Lindeperg, Christophe Cognet, Francesca Comencini
Une discussion animée par Dork Zabunyan

Architectes, historiens, cinéastes et écrivains sont invités à questionner la valeur de vérité assignée au documentaire à partir de la notion et de l’usage du document comme « preuve ». Leurs démarches, fondées sur des enquêtes et des témoignages, prennent des formes parfois très contrastées mais toutes ont en commun de poser à nouveaux frais l’enjeu de la visibilité : « qu’est-ce qu’on voit ? » pourrait être la question première qu’ils et elles adressent à des matériaux photographiques ou filmiques, afin de déjouer l’évidence trop éclatante d’un discours qui précède plus qu’il n’émane du document. Cette attention à ce que l’image montre ou ne montre pas, ce qu’elle révèle et ce qu’elle cache, implique aussi de se soucier de ce qui lui manque, ce dont aucun document n’a conservé la trace. Ce faisant, ces praticiens élaborent une pensée complexe de la vérité, non comme savoir et expertise mais comme horizon commun et ouvert, accueillant les incertitudes, les zones d’ombre, les silences aussi parfois. À cet art documentaire confronté à la bataille des vérités, on posera ainsi la question du rôle du document dans une rhétorique judiciaire, historique ou encore politique, de la vérité.

La table ronde sera précédée de la projection du film de Chloé Galibert-Lainé, Watching the pain of others.

Écouter le podcast sur Deezer

mer 16
mars
13h00
Centre Pompidou - Petite salle
séance en entrée libre