#02 Sélection française

Saxifrages, quatre nuits blanches

Four White Nights

Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval

2021France74 min
« Dans les marges ombragées de Low Life une cérémonie secrète dédiée à treize gardiens des trésors communs de l’humanité, amour et résistance, jeunesse et poésie, égalité et différence, insurrection et révolution. Saxifrages… Ces plantes sans racines dont le destin offert aux aléas des vents est une douce persévérance doublée d’une imperceptible intransigeance qui, dans la durée, impose à la dureté des pierres la patience qui sait les faire éclater ».
– Saad Chakali

© NKEP

______

« La seule lutte a lieu dans les ténèbres* ». C’est la nuit. C’est-à-dire qu’il n’y a plus de jour. Et c’est le temps d’après. D’après la catastrophe. C’est aussi le film qui vient après Low Life dans le travail de Nicolas Klotz et Élisabeth Perceval. Il en porte la trace et le romantisme gothique. La ville est un non-lieu : pan de mur, rives du fleuve, café pour derniers noctambules… Dans les rues désertées se croisent des êtres dont on ne saurait dire s’ils sont anges ou démons, fantômes ou zombies. Ils ont vingt ans, ils ont cent ans, ils ont mille ans. Ils portent la trace de la jeunesse et la conscience intime du temps. En vérité la jeunesse a déjà beaucoup vécu. Ces êtres sont habités par la puissance des mots et les paroles, telles un chant, ont valeur de corps. Ils récitent des fragments de textes écrits et laissés par d’autres, textes de résistance, de liberté, d’amour et de révolutions. Dans les rues sombres circulent des pensées vivaces. Pourront-ils ronger la nuit et toutes les pierres afin que « l’énergie disloquante de la poésie* » se répande à nouveau ? « Il faut une certaine dose de tendresse pour deviner dans cette obscurité un filet de lumière. » Le feu couve. Le film est une célébration. Il souffle sur les braises. « Noble semence, guerre et faveur de mon prochain, devant la sourde aurore je te garde avec mon quignon, attendant ce jour prévu de haute pluie, de limon vert, qui viendra pour les brûlants, et pour les obstinés* ».

Clémence Arrivé et Catherine Bizern

* Citations issues du poème de René Char « Pour un Prométhée saxifrage ».

  • À travers leurs films, Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval développent un cinéma qui interroge autant la forme cinématographique que les bouleversements du monde contemporain. Ils préparent actuellement avec le Centre Georges Pompidou une rétrospective pour novembre 2021, réunissant pour la première fois une cinquantaine de leurs long-métrages fiction et documentaires, dialogues clandestins, courts et moyens métrages, essais vidéo.  Parmi leurs films : Paria, La Blessure, La Question humaine, Low Life, Dialogues clandestins, Mata Atlantica, L’Héroïque Lande, Fugitif où cours-tu ?

Production : NKEP (Nicolas Klotz, Elisabeth Perceval)
Image : Nicolas Klotz
Son : Pierre Bariaud, Mikael Barre
Montage : Nicolas Klotz, Elisabeth Perceval
Musique originale : Ulysse Klotz
Press Kit

Dans la même section

Garage, des moteurs et des hommes

Claire Simon
2021France71 min

Living with Imperfection

Antoine Polin
2021France66 min

Corps Samples

Astrid de la Chapelle
2021France14 min