Sélection française

Niblock’s Sound Spectrums – Within Invisible Rivers

Thomas Maury

2019France110 minCouleur

De lieux underground en lieux institutionnels, le film suit et interroge sur huit années l’un des papes de la musique minimaliste, figure majeure de la musique de drone. Nous nous rendons dans son loft New-Yorkais, véritable laboratoire, à la fois son lieu de vie et salle de concert publique emblématique depuis les années soixante. Un terrain d’expérimentations musicales tous azimuts, carrefour d’artistes et de musiciens du monde entier. Le film témoigne de l’atmosphère et l’énergie particulières à ce lieu historique de la musique contemporaine à New-York. Puis, nous suivons notre personnage, par ailleurs grand nomade, dans ses tournées incessantes pour suggérer la part secrète d’un des plus élégants compositeurs vivants. En passant par la République Tchèque et Prague pour assister à son concert dans une usine désaffectée ou Brno, où nous le suivons dans la mise en place d’une grande rétrospective de son œuvre, Phill Niblock est passé au révélateur de son travail, rendant accessible la fabrication de sa musique. Nous poursuivons en passant par les montagnes imposantes du Schratenberg en Autriche où il se confronte à cette nature, Paris pour un concert au centre Pompidou ou Hambourg, en Allemagne, où il se livre sur son adolescence dans l’Indiana. Le film le suit aussi dans le sud-ouest de la France en amont de son concert dans une chapelle. Nous arrivons en banlieue parisienne pour assister à une rencontre singulière lors d’une session d’enregistrement en studio. Le film prend part à l’élaboration, presque artisanale, d’un travail de composition avec le guitariste de doom metal Stephen O’malley. Ponctué par l’éclairage de Charlemagne Palestine, Barry Weisblat, David Watson, Alan Licht, Neil Leonard, Eliane Radigue, Carl Stone, Carlos Casas, Josef Cseres, Jim O’Rourke, Guy de Bièvre, Tom Johnson, Myriam Gourfink, Stephen O’Malley ou encore Oren Ambarchi, ce film donne la voix à plusieurs générations de compositeurs, musiciens chorégraphes, réalisateurs, penseurs atypiques afin de suggérer une ambition de la musique, aujourd’hui. Il est une apnée sensible où se conjugue musique et image jusqu’à ce que l’une et l’autre trouvent leur point culminant. // From underground places to institutional ones, the film follows and questions eight years of one of the popes of minimalist music, a major figure to drone music. We visit his New York loft, a real lab that is both his home and his emblematic public concert hall since the sixties. A field of music experimentation and a crossroad to artists and musicians from all over the world. The film conveys the atmosphere and the specific energies of this spot, legendary to New York’s contemporary music. Then, we follow our character, a great nomad by the way, in his endless tours, to have a glimpse at the secret part of one of the smartest composers alive. We are going to Prague to attend his concert in a deserted factory and Brno where we follow him while he issetting up a major retrospective exhibition of his work. Phill Niblock went on unveilling his work, making the production of his music accessible to all. We resume following him through the breathtaking mountains of Schratenberg in Austria where he confronts nature, through Paris for a concert at the Pompidou Center; or through Hamburg, Germany, where he indulges on his teenage years in Indiana. The film also follows him to the South-West of France before his concert in a chapel. We eventually end up in the suburbs of Paris to attend a peculiar meeting during a recording session at the studio. The film witnesses the almost handcrafted elaboration of a composition with the doom-metal guitar player Stephen O'Malley. Enlightened by Charlemagne Palestine, Barry Weisblat, David Watson, Alan Licht, Neil Leonard, Eliane Radigue, Carl Stone, Carlos Casas, Josef Cseres, Jim O'Rourke, Guy de Bievre, Tom Johnson, Myriam Gourfink, Stephen O 'Malley or Oren Ambarchi, this film let several generations of composers, choreographers, directors, out-of-the-box thinkers speak, to suggest an ambition of music today. It is a sensitive apnea where music and image blend until both end up finding their climax.

Thomas Maury est né à Sarlat en 1986. En 2009, il obtient son DNSEP en design graphique, spécialisé en illustration, à la Haute École des Arts du Rhin de Strasbourg. Après plusieurs expositions et publications en France, en Belgique, en Allemagne et en République Tchèque, il étend son travail sur l’image à travers le cinéma. En 2010, il démarre un projet de film documentaire avec Phill Niblock, un des principaux compositeurs minimalistes américains. 

  • PRODUCTION : Thomas Maury