#11 Rendez-vous européens du documentaire de patrimoine 2021

La Suisse s’interroge

Henry Brandt

19645 x 4 min

Élément majeur de l’exposition nationale de 1964, La Suisse s’interroge de Brandt peut être défini comme un dispositif déambulatoire présentant une série de films au sein de La voie suisse, le secteur central de la manifestation. L’expérience marque les visiteurs, bousculés dans leurs convictions par le regard critique que le cinéaste neuchâtelois propose sur la Suisse. Son intention est en effet fondée sur un paradoxe : susciter un sentiment national tout en secouant un peuple endormi par le confort.

  • Le réalisateur : Originaire de La Chaux-de-Fonds, Henry Brandt (1921-1998), qui fait figure de pionnier du cinéma documentaire suisse, fait des études de lettres et se forme en autodidacte à la photographie et au cinéma. Son premier moyen-métrage, Les Nomades du soleil (1953), tourné chez les Peuls Bororo (Niger) et commandé par le Musée d’ethnographie de Neuchâtel, obtient le premier prix du film ethnographique au Festival international du film de Locarno en 1955. Mais c’est le succès de Quand nous étions petits enfants (1961), commandité par la Société pédagogique neuchâteloise, qui explique au moins en partie qu’on lui confie la réalisation de La Suisse s’interroge sous la forme de cinq courts métrages. Sa carrière est essentiellement liée aux œuvres de commande, dont certaines sont tournées vers le grand public, comme Les Seigneurs de la forêt (1958), coréalisé avec Heinz Sielman et distribué internationalement par la Twentieth Century Fox qui en tira vingt-deux versions en diverses langues tandis que d’autres demeurent plus personnels, comme Le dernier Printemps (1977), film sur la vieillesse.

  • Le restaurateur : La Cinémathèque suisse cherche à rendre accessible, par ses restaurations numériques, non seulement le contenu textuel des films mais aussi leur nature. C’est pourquoi elle se réfère aux principes éthiques de la FIAF (Fédération internationale des archives du film) et essaie de s’approcher au mieux de l’expérience de la première diffusion des œuvres qu’elle numériser, en se gardant de les améliorer ou de les modifier. 

Restaurateur : Cinémathèque Suisse
Organisé en partenariat avec :

Dans la même section

Sambizanga

Sarah Maldoror
1972102 min

Marée noire et colère rouge

René Vautier
197865 min