Compétition internationale

La strada per le montagne

The Way to the Mountains

Micol Roubini

2019FranceItalie82 minCouleur

La route pour les montagnes est le récit de l’enquête que j’ai menée pour retrouver la maison natale de mon grand-père, dont l’unique trace était une photo datant de 1919, récemment trouvé. C’est également une tentative de sonder la mémoire d’un territoire frontalier, en rétablissant un lien direct entre le présent et un passé longtemps imaginé. Milan, Italie. Quelques objets d’usage courant font partie des biens que ma famille a pu emporter d’URSS, pour subvenir à ses besoins. Jamna, Ukraine. Un mur de béton, surveillé par des gardes armées, délimite le périmètre d’une zone interdite d’accès. A l’intérieur, au-delà des ruines d’un hôtel abandonné, se trouve probablement la maison familiale. Au cours du film, mes nombreuses tentatives d’y accéder, ainsi que les témoignages des habitants de ce village de montagne, reconstruisent progressivement l’histoire de ce territoire au cours des cent dernières années. Les habitants de Jamna, amenés à s’interroger sur les événements qu’ils avaient au fil de temps oubliés, se retrouvent emmêles dans les vides et les inconsistances d’une mémoire collective souvent partielle et inexacte. Comme dans une enquête policière, l’ensemble des pistes conduira au lieu précis où la photo avait été prise. L’aveu d’un gardien fera lumière sur le sort de la maison, avant que le village ne retombe à nouveau dans son silence.

Micol Roubini (Milan, 1982) a étudié la peinture à l’Académie des Beaux-Arts de Brera et la technologie du son au département de musique de l’Ecole Civique de Milan. Elle est artiste et réalisatrice, ses vidéos, ainsi que ses installations sonores et multi­média ont été présentées dans des expositions personnelles et collectives en Italie et à l’international. Depuis 2010, elle travaille aussi comme monteuse son pour des documentaires et pour des vidéos d’autres artistes. En 2017 elle fonde l’Altauro, pour la production d’oeuvres ciné­matographiques indépendantes. 

  • PRODUCTION : Fabrizio Polpettini (La Bête), Davide Maldi (L'Altauro), Marco Alessi (Dugong Films)