#01 Sélection internationale

Flowers Blooming in Our Throats

Eva Giolo

2020Italie9 min

Filmée en 16 mm juste après le confinement lié à la pandémie de Covid-19, une description de l’équilibre fragile sur lequel repose notre quotidien domestique. Les gestes demeurent ambigus au niveau symbolique et expriment une forme de violence qui n’est pas immédiatement discernable.

____

Il y a peut-être une vertu à concéder à la crise sanitaire et à l’épreuve du confinement : celle d’avoir permis, dans la blancheur d’un quotidien ramené à sa plus simple expression, une attention renouvelée à l’infra-ordinaire. Ainsi des gestes, d’apparence anodine, dont le film d’Eva Giolo fait le répertoire raisonné : ouvrir une fenêtre ou un tiroir, brosser des cheveux longs, couper un fruit, faire rouler un élastique le long d’un poignet ou donner à une toupie l’impulsion nécessaire à son précaire équilibre. Et puis, d’un corps à l’autre, pour l’autre, contre l’autre : serrer, étreindre, caresser, masser, frapper par jeu. Cette pantomime que l’habitude a rendue invisible, il s’agit donc de la regarder, en commençant par l’écouter, pour mieux la sentir – Flowers Blooming in Our Throats a cette qualité haptique des films soucieux de la musique des choses. Et s’il faut tendre l’oreille, c’est que ces gestes ont quelque chose à dire. Car si leur exécution ritualisée pour la caméra donne tant l’impression d’avoir affaire à une pièce miniature de Pina Bausch, c’est que l’étreinte ne demande ici qu’à révéler son substrat d’emprise. Il suffit d’un filtre rouge, glissé devant l’objectif comme une épreuve de vérité, un filtre couleur de sang emprunté au Marnie d’Hitchcock, pour déjouer la douceur apparente de leur chorégraphie. C’est le prix d’un regard et d’une écoute aussi profonds, que de révéler l’arrière-monde de pulsions furieuses tapi sous la physionomie rassurante du quotidien.

Jérôme Momcilovic

  • Eva Giolo, née en 1991 à Bruxelles, est une artiste audio-visuelle qui travaille essentiellement sur le cinéma. L’œuvre de Giolo est constituée de poèmes cinématographiques qui se focalisent souvent sur des histoires familiales – qu’il s’agisse d’histoires la concernant ou concernant d’autres personnes. En adoptant une perspective documentaire, elle réalise des portraits cinématographiques et ouvre une fenêtre sur des mondes intérieurs, invisibles et souvent privés. Son intérêt se porte tout particulièrement sur la représentation du quotidien, l’émergence du langage, la filiation en tant que transmission, l’apprentissage et l’enseignement en tant que travail passionnel.
    Elle a obtenu un master en beaux-arts à l’Académie royale des beaux-arts de Gand et à l’Université des beaux-arts de Kanazawa. C’est une ancienne artiste résidente de l’institut HISK de Gand (2018-2020), de la résidence SeMA NANJI à Séoul (2020) et du centre WIELS de Brussels (2020). Elle est membre fondatrice de la plateforme de production et de distribution elephy.

Production : Fondazione In Between Art Film, Elephy
Image, montage : Eva Giolo
Son : Simonluca Laitempergher
Press Kit

Dans la même section

Patrick

Luke Fowler
2020Royaume-Uni21 min

Tellurian Drama

Riar Rizaldi
2020Indonésie26 min

Odoriko

Yoichiro Okutani
2020Japon, États-Unis, France114 min