#01 Sélection internationale

Prix Loridan-Ivens-CNAP 2021

Feast

Tim Leyendekker

2021Pays-Bas84 min

Un film qui aborde l’affaire tristement célèbre du sang contaminé à Groningue, où trois hommes droguèrent d’autres hommes et leur injectèrent leur propre sang contaminé par le VIH.

_______

Un peignoir bleu, trois verres à vin, deux flacons de poppers, une bouteille de rosé, deux kilos d’ecstasy, trois flacons de GHB, quelques seringues, des CD, une lettre d’amour, une autre d’allégeance… Présentés devant nous par un agent de police, ces objets dressent en quelques minutes le tableau de l’affaire du VIH de Groningen de 2007, durant laquelle trois hommes ont, au cours de plusieurs orgies, drogué leurs invités pour les infecter à leur insu avec leur propre sang contaminé. Mais l’humour noir de cette séquence, évoquant les Semiotics of the Kitchen de Martha Rosler, trahit la partialité d’une mise en scène objective et totalisante. S’inspirant des discours sur l’amour du Banquet, Tim Leyendekker construit avec le dramaturge Gerardjan Rijnders une forme analogue, compartimentée en sept parties filmées par autant de chef-opérateurs, déclinant autant de modes narratifs et de points de vues philosophiques, judiciaires, biologiques, pour non seulement comprendre pourquoi des hommes se sont livrés à ces sévices, mais pourquoi aussi leurs victimes y sont revenues malgré leurs suspicions. Si Feast rouvre un dossier et emprunte à la rhétorique du procès qui sous-tend usuellement l’enquête documentaire, ce n’est pas pour relativiser le verdict de cette affaire mais pour inquiéter sa prétention à une vérité monolithique, et renforcer tout à la fois la complexité de l’affaire et la vigilance critique du spectateur. Chaque séquence est ainsi l’occasion, par telle ou telle technique de dévoilement, d’interroger la réalité de ce qui nous est présenté. Et pourtant, comme une inspectrice le suggère à une victime, nous réalisons qu’il arrive que le savoir que nous croyons posséder ne nous guide pas – et même bien souvent nous dépossède.

Antoine Thirion

  • Tim Leyendekker (né en 1973 aux Pays-Bas) est un artiste qui navigue entre Rotterdam et Strasbourg. Il a obtenu un master en beaux-arts à l’Institut Sandberg d’Amsterdam. La trace du processus créatif est apparente dans ses films, incitant le spectateur à regarder d’un œil critique la construction de l’œuvre en elle-même. Ses œuvres ont été présentées dans le monde entier, dans différents musées et festivals d’envergure tels que l’IFFR, le Power Plant (Toronto), l’EMAF (Osnabrück), le Centre Pompidou (Paris) et à Loop Barcelona. Il travaille également en tant que producteur pour les œuvres d’autres artistes, ainsi que programmateur de films indépendants : il organise notamment le programme mensuel du WORM (Rotterdam), entre autres institutions.

Production : Seriousfilm (Marc Thelosen, Koert Davidse), Absent Without Leave (Tim Leyendekker)
Image : Aafke Beernink, Reinier van Brummelen, Boris van Hoof, Claire Pijman, Adri Schrover, Benito Strangio, Robijn Voshol
Son : Gerben Kokmeijer, Jeroen Leemans
Montage : Matte Mourik, Tim Leyendekker
Press Kit

Dans la même section

Odoriko

Yoichiro Okutani
2020Japan, United States, France114 min

Citadel

John Smith
2020United Kingdom16 mn

A River Runs, Turns, Erases, Replaces

Shengze Zhu
2021United States87 mn