Depuis 2020, Cinéma du réel et Les Yeux de l’Ouïe s’associent pour aller au plus près des publics hors de portée, ceux pour qui la culture ne serait pas, à priori, un besoin de première nécessité. Et pourtant… 

A la question « C’est quoi le réel ? », des voix s’interrogent et se font entendre.

Les Yeux de l’Ouïe a ouvert son atelier aux structures sociales partenaires du festival et, en collaboration avec des étudiants en Master cinéma documentaire et anthropologie, chacun-e expérimente la fabrication de pastilles visuelles et sonores, expressions sensibles de multiples relations au réel.

Avec la participation de :L’association JRS Jeunes, les écrans d’Emmaüs, le centre de jour L’Adament, le collectif des précaires des festivals de cinéma.

©Ohé les hommes – Fabienne Cottin-Personne

Une série produite par Les Yeux de l’Ouïe
Anne Toussaint, Jean-Claude Salgues, Bulle Turquet-Matthieu
En collaboration avec Cinéma du réel
Suzanne de Lacotte et Cindy Portella  

Découvrez la série « C’est quoi le réel ? » dans son intégralité sur le média Mil’Yeux Ouvert

___________________________

LES YEUX DE L’OUÏE

Penser, fabriquer, partager les images au plus près de la vie de chacun.

L’association « Les Yeux de l’Ouïe » expérimente, au quotidien, le cinéma et les arts numériques comme vecteurs de lien social, politique et poétique. Elle explore avec tout un chacun ce que ces arts offrent comme possibilité à ré-enchanter le désir de composer et structurer des trajectoires de sens et de vies.

Dans cette perspective, l’association Les Yeux de l’Ouïe produit et diffuse des films et installations numériques. Elle développe une démarche de production de regards qui engage cinéastes en résidence et « amateurs » dans un projet commun de fabrication et de réflexion autour de l’image et des nouveaux médias. Par un processus qui lie la culture du regard à une pratique artistique de fabrication chacun s’autorise à déplier son monde, à sortir des modes de représentations dominantes, à trouver sa propre image ou son image juste et à la mettre en conversation avec d’autres regards.

Produire une image, c’est se libérer de l’image déjà-là, la défaire et la reconquérir dans le monde sensible. Mais nul reconquête sans passages de frontières, sans aller voir là où on n’y va ni naturellement ni tout seul, là où on se risque à croiser d’autres mondes que les nôtres.

___________________________

Mil’Yeux ouverts
outdoor plus – media solidaire

En combinant une plateforme de contenus audiovisuels en ligne, une programmation ciblée sur mobile, et une présence physique d’écran d’affichage dynamique installés dans des espaces publics, (endroits de passages, lieux d’attente, de repos, de restauration, lieux culturels …), [MilYeuxOuverts – Outdoor Plus] offre une innovation servicielle, des outils modernes de sensibilisation des publics, et un environnement culturel et artistique.

La technologie reconfigure nos cadres institutionnels, école, famille, hôpital, prison, entreprise, dématérialise nos rapports sociaux. Partout, le « milieu ouvert » s’impose comme modèle de dissociation et de modulation où le contrôle se substitue à la discipline. Dans ce champ, chacun doit aller négocier un bout de liberté, une fraction de territoire, un segment de trajet à effectuer.
Téléguidée par des algorithmes, l’individualisation des réponses se substitue à la réponse impliquant du collectif. Sous les promesses d’un accès immédiat, c’est une réalité d’exclusion, de contrôle, d’enfermement qui se met à l’œuvre et à laquelle nous contribuons.

C’est dans ce labyrinthe de dématérialisation des rapports sociaux et de circulation exponentielle des images que l’association Les Yeux de l’Ouïe a imaginé et conçu la plateforme solidaire [Mil’Yeux Ouverts] pour proposer une autre cartographie qui prend le temps de déplier des espaces sensibles, hétérogènes, de faire résonner nos manières d’habiter, nos modes d’expressions et nos capacités de création et de résistance.
Laboratoire artistique, culturel, social et sociétal, [Mil’Yeux ouverts] engage professionnels et amateurs dans des projets communs favorisant une approche crossmedia à valeur ajoutée sociale et culturelle.

Conception et développement : Kamel Regaya – les Yeux de l’Ouïe

Accès à la plateforme

Accès à l’application mobile

La BULAC participe à la 43e édition de Cinéma du réel
Pour la 5ème année consécutive, Cinéma du réel s’associe à la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations pour approfondir notre regard sur une sélection de films de la compétition ancrés dans les aires géolinguistiques que recouvrent ses collections.

Sélection BULAC 2021 « PAYSAGES : entre effacement et réinvention »

« PAYSAGES : entre effacement et réinvention » est le fil rouge de la sélection 2021 de la BULAC, qui guidera vos pas de la Serbie au Japon, en passant par la Géorgie, la Palestine, l’Éthiopie et l’Indonésie.Retrouvez ci-dessous toutes les discussions organisées par la BULAC avec les réalisateurs, des enseignants-chercheurs et des étudiants sur les pages des films et sur la chaîne Youtube de la BULAC après leur première diffusion sur CANALRÉEL.

Discussion autour de Landscapes of Resistance de Marta Popivoda

Discussion autour de Foedora de Judith Abensour

Discussion autour de Un monde flottant de Jean-Claude Rousseau

Discussion autour de Incandescence des hyènes de Nicolas Matos Ichaso

Discussion autour de Tellurian Drama de Riar Rizaldi

8e édition / 16 – 19 mars 2021
ÉDITION AUGMENTÉE

9 longs-métrages documentaires, français et internationaux, sélectionnés à différentes étapes de production.

______________________________________________________________________________

A THOUSAND FIRES de Saeed Taji Farouky

Pays de production : France / Suisse / Pays-Bas / Palestine
Titre original : A Thousand Fires
Production : Point du Jour – Les films du balibari (Estelle Robin You)
Co-production : AKKA Films (Palmyre Badinier), BIND (Joram Willink), ODEH Films (May Odeh)
Étape : montage (dernière phase)

______________________________________________________________________________

GWETTO de Michaël Andrianaly

Pays de production : Madagascar
Titre original : Gwetto
Production : IMASOA Film (Michaël Andrianaly)
Étape : rough cut

______________________________________________________________________________

ICI BRAZZA d’Antoine Boutet

Pays de production : France
Titre international : Brazza
Production : Sister Productions (Julie Paratian)
Étape : tournage et montage en parallèle

______________________________________________________________________________

IF I GO, WHERE DO I GO? de Amit Dutta

Pays de production : Inde
Titre original : Jaye to jaye kahan (जाएँ तो जाएँ कहाँ)
Production : auto-produit par Amit Dutta
Co-production: Ashish Avikunthak  
Étape : post-production

______________________________________________________________________________

OF DOGS AND GODS (titre de travail) de Laurent Van Lancker

Pays de production : Belgique / France
Titre original : Of dogs and gods (titre final à confirmer)
Production : Roue Libre Production (David Borgeaud)
Étape : post-production

______________________________________________________________________________

SOULÈVEMENT de Laurie Lassalle

Pays de production : France
Titre international : Uprising
Production : Les Films de l’œil sauvage (Quentin Laurent)
Étape : montage en cours

______________________________________________________________________________

Pour la deuxième année, ParisDOC invite 3 festivals européens à présenter 3 projets.

______________________________________________________________________________

En collaboration avec Ji.hlava International Documentary Film Festival et Czech Film Fund :

____

KAPR CODE de Lucie Králová

Pays de production : République tchèque/ Slovaquie
Titre original : Kapr
Production : Andrea Shaffer (Mindset Pictures), Martin Reznicek (DOCUfilm Praha)
Co-production : Télévision tchèque, VIRUSfilm Slovaquie, MagicLab République tchèque
Étape : post-production

______________________________________________________________________________

En collaboration avec Torino Film Festival et Piemonte Doc Film Fund :

____

IL MOMENTO DI PASSAGGIO de Chiara Marotta

Pays de production : Italie
Titre international : The Moment of Transition 
Production : La Sarraz (Alessandro Borrelli)
Étape : rough cut

______________________________________________________________________________

En collaboration avec CinéDOC-Tbilisi et Georgian National Film Center :

____

WATER HAS NO BORDERS de Maradia Tsaava

Pays de production : Géorgie / France
Titre original : წყალს არ აქვს საზღვრები
Production : OpyoDoc (Mariam Chachia)
Co-production : Faites Un Vœu
Étape : rough cut

______________________________________________________________________________

EN PARTENARIAT AVEC 

Dans l’objectif de soutenir au mieux les projets sélectionnés, Studio Orlando et Cannes Docs sont partenaires de ParisDOC Works-in-Progress. A ce titre l’un des projets sélectionnés bénéficiera d’un soutien à la post-production (mixage ou étalonnage) de la part du Studio Orlando. Quatre des projets sélectionnés seront présentés par Cinéma du réel à Cannes Docs, organisé par le Marché du Film de Cannes 2021.

______________________________________________________________________________

NOUVEAUTÉ 2021 : LES EXPERTS 

3 professionnels offriront des consultations personnalisées aux porteurs de projets: des feedbacks constructifs à une étape clef du processus de travail. 

Richard Copans – Chef opérateur, réalisateur et producteur
Marie-Pierre Duhamel Muller – Consultante en montage et programmation (France et Chine)
Guillaume Morel – Gérant de Survivance, en charge des acquisitions et de la distribution

______________________________________________________________________________

DU 16 AU 19 MARS : PARTICIPEZ À PARISDOC WORKS-IN-PROGRESS

Afin de s’adapter au contexte sanitaire et aux préoccupations écologiques du secteur, ParisDOC Works-in-Progress aura lieu intégralement en ligne.   
L’offre est accessible uniquement aux professionnels exerçant une activité de diffusion : programmateurs de festivals, agents de vente, distributeurs, TV, plateformes web et exploitants.

Contactez-nous afin de participer à ParisDOC Works-in-Progress : cinereel-parisdoc@bpi.fr

______________________________________________________________________________

Nous remercions chaleureusement tous les inscrits pour nous avoir soumis leur projet.

Les salles de spectacles et de cinéma restant fermées, Cinéma du réel proposera du 12 au 21 mars une forme spécifique et fédératrice sur CANALRÉEL. Une nouvelle expérience de festival dématérialisé, avec, au programme, tous les jours, en direct et en simultané, des films, des débats et des rencontres.

Réservations des places à partir de début mars sur notre site internet.

Plus d’informations très prochainement !