Le Jury de la compétition internationale remettra :

Le Grand Prix Cinéma du réel

doté par la Bpi avec le soutien de la Procirep pour une valeur de 8000 euros

Le Prix international de la Scam

5000 euros doté par la Scam

Le jury long-métrage remettra à un long métrage francophone dans la sélection française ou de la compétition internationale :

Le Prix de l’Institut Français – Louis Marcorelles

doté de 7000 euros par l’Institut français

Et à un premier long métrage  la sélection française ou de la compétition internationale:

Le Prix Loridan-Ivens / CNAP

doté de 7500 euros par Capifilm et le CNAP

à un long métrage de la sélection française ou de la compétition internationale :

Prix de la Musique originale doté par la Sacem pour une valeur de 1000 euros

Le jury court métrage remettra :  

Prix du Court Métrage doté  par la Bpi et en prestation de service à hauteur de 1000 euros par CinéCim

Prix du court métrage Tënk

doté en achat de droits à hauteur de 500 euros pour une diffusion sur la plateforme

Le jury jeunes remettra :

Le Prix Ciné+ à un long métrage de la compétition internationale ou de la sélection française.

Ce prix d’une valeur de 15 000 euros sous la forme d’achat de droits est destiné à soutenir la sortie en salle du film.

 

AUTRES PRIX

Le Prix des Bibliothèques, doté par la Direction générale des médias et des industries culturelles, Ministère de la Culture et de la Communication décerné par un jury de bibliothécaires à un film de la compétition internationale

Le Prix du Patrimoine de l’Immatériel, décerné et doté par le Département du pilotage, de la recherche et de la politique scientifique, Ministère de la Culture et de la Communication à un film de la compétition internationale ou de la sélection française

Le Prix des détenus de la maison d’arrêt de Bois D’Arcy est décerné par un jury de détenus à un court métrage français ou étranger

Crédits

Conception et développement
Pilot System

Design
Philippe Guillaume & Charlotte Forbras

Droits de reproduction
Vous pouvez télécharger le contenu de ce site à des fins uniquement personnelles ou non commerciales, sous la condition de garder intactes toutes les notifications de droits d’auteur et indications relatives à la propriété intellectuelle.
Les visuels et textes disponibles dans la rubrique Téléchargement pro sont autorisés à la reproduction sur support papier ou électronique, sous la condition de garder intactes toutes les notifications de droits d’auteur et indications relatives à la propriété intellectuelle.
Toute reproduction ou tout autre utilisation du contenu de ce site doit recueillir l’autorisation de Cinéma du réel (Tel. +33 1 44 78 45 16 ou cinereel@bpi.fr)

Mentions légales

Propriété intellectuelle : Toute reproduction ou distribution non autorisée de tout ou partie des éléments et informations de ce site est interdite1. Le contenu est disponible pour un usage privé et non collectif. Le code de la propriété intellectuelle n’autorisant, aux termes de l’article L. 122-5.2° et 3°a, d’une part, que les “copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective” et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration, “toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite” (art. L. 122-4). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du code de la propriété intellectuelle. 

Bases de données : Conformément aux dispositions de la loi n° 98-536 du 1er juillet 1998 portant transposition dans le code de la propriété intellectuelle de la directive 96/9 CE du 11 mars 1996 concernant la protection juridique des bases de données, Cinéma du réel est producteur et propriétaire de tout ou partie des bases de données composant le présent site. En accédant au présent site, vous reconnaissez que les données le composant sont légalement protégées, et, conformément aux dispositions de la loi du 01/07/98 précitée, il vous est interdit notamment d’extraire, réutiliser, stocker, reproduire, représenter ou conserver, directement ou indirectement, sur un support quelconque, par tout moyen et sous toute forme que ce soit, tout ou partie qualitativement ou quantitativement substantielle, du contenu des bases de données figurant au site auquel vous accédez ainsi que d’en faire l’extraction ou la réutilisation répétée et systématique de partie qualitativement et quantitativement non substantielles lorsque ces opérations excèdent manifestement les conditions d’utilisation normale. 

Informatique et libertés (RGPD) : Vous pouvez envoyer des données vous concernant par ce site à Cinéma du réel. Conformément à la loi ” informatique et libertés ” du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations nominatives vous concernant en écrivant à cinereel@bpi.fr.
Marques et logos, liens hypertextes : Toute utilisation quelle qu’elle soit des noms de marques et logos de ce site est interdite sans l’autorisation de Cinéma du réel. De même tous liens hypertextes visant ce site sont soumis à autorisation préalable. 

Politique de confidentialité : Sur ce site, nous utilisons des cookies. Lorsque vous naviguez sur notre site, vous autorisez par défaut cinemadureel.org à stocker des cookies sur votre navigateur. Si vous ne souhaitez pas que notre site stocke des cookies dans votre navigateur, vous pouvez désactiver les cookies en modifiant les paramètres de votre navigateur. Dans ce cas, certaines pages du site risquent de ne pas fonctionner correctement.

Exploitation des formations : Malgré le soin apporté au traitement des informations, Cinéma du réel décline toute responsabilité concernant les erreurs ou omissions portant sur les informations diffusées sur ce site. Cinéma du réel ne peut être tenue responsable de l’interprétation des informations contenues dans ce site, ni des conséquences de leur utilisation.

1. A l’exception du contenu de la rubrique Téléchargement pro

  • “QUEL POUVOIR DES IMAGES ?”

9 films suivis de 9 discussions pour s’interroger sur la manière dont les images des luttes participent aux luttes : Videogram einer revolution de Harun Farocki sur la révolution roumaine, Maidan de Sergei Loznitsa sur la révolution ukrainienne, Still Recording de Ghiath Ayoub et Saeed Al Batal sur la révolution syrienne…

>> Le détail de cette programmation et des séances seront en ligne prochainement

 

© Maidan de Sergei Loznitsa

 

  • FOCUS YOLANDE ZAUBERMAN

Le geste de cinéaste de Yolande Zauberman est un geste joyeux, intense, libérateur, porteur d’une dimension politique, porteur d’imagination. Entre les rétrospectives « Fabriquer le Cinéma » et « Front(s) populaire(s) », ce focus nous permet de voir et revoir 3 de ses films documentaires : apartheid en Afrique du Sud avec Classified People, portrait d’un Juif errant avec Un juif à la mer ou possibilité d’être et de désirer ensemble en Israël avec Would You Have Sex With An Arab?

>> Le détail de cette programmation et des séances seront en ligne prochainement

 

© Classified people de Yolande Zauberman

Variations sur le “making of” (Autoproduction de Virgil Vernier et A.K de Chris Marker…),  lettres de cinéastes issues de la légendaire émission “Cinéma Cinémas” (Cassavetes, Cavalier, Gainsbourg, Ruiz, Wenders…), correspondances filmées et des portraits comme ceux de Laurent Achard (Un parfois deux et 251 rue Marcardet sur Vecchiali et Brisseau). “Fabriquer le cinéma” c’est aussi regarder les cinéastes au travail avec notamment Film Catastrophe de Paul Grivas qui ouvrira un focus sur Jean-Luc Godard.

© Autoproduction de Virgil Vernier

 

 

  • PROGRAMME EN COLLABORATION AVEC L’INA

Retour sur les lettres de cinéastes tirés de l’émission « Cinéma, Cinémas ».

Véritable dictionnaire cinéma vivant du cinéma, l’émission “Cinéma, Cinémas” diffusée sur la radiotélévision publique pendant 10 ans était un magazine de cinéma atypique. Donnant carte blanche à des cinéastes pour raconter leur métier ou rencontrer d’autres cinéastes, ce joyeux capharnaüm a recueilli quelques-uns des témoignages sur la fabrique du cinéma les plus passionnants et les plus ludiques.

  •  SPECIALE KRAMER

Robert Kramer s’est toujours interrogé sur son propre travail de création. Les Vidéolettres (1991) qu’il a échangé avec Stephen Dwoskin ainsi que des films comme Dear Doc (1990) et Maquette (1990) ou Notre nazi (1984) portent la trace de cette interrogation.

 

 

 

© Vidéolettres de Robert Kramer, Stephen Dwoskin

>> Tout le détail de cette programmation et des séances seront en ligne prochainement

L’artiste américain Kevin Jerome Everson sera à l’honneur de cette 41e édition de Cinéma du réel. 

En sa présence, 7 films, 2 séances de courts métrages et une installation seront présentés pour rendre compte du travail de cet artiste  qui filme ses contemporains et le peuple noir américain, peu représenté  dans la grande histoire des États-Unis. 

Au programme notamment : une plongée dans un bureau de vote à Charlottesville lors des dernières élections présidentielles américaines (Tonsler Park, 2017), la découverte du monde des courses de dragsters (Cinnamom, 2006), les confidences d’une patiente chez son médecin (Ears, Nose and Throat, 2016), un poétique jeu de piste autour d’un étrange papillon, symbole de l’état du Mississippi (Spicebush, 2005) ou une immersion au cœur du travail à la chaîne (l’installation Park Lanes, 2015).

Kevin Jerome Everson donnera une masterclass au Centre Pompidou le dimanche 17 mars à 17h

>> Tout le détail de cette programmation et des séances seront en ligne prochainement

© Cinnamon de Kevin Jerome Everson