Cinéma du Réel - Festival international de films documentaires
People Pebble
DR

People Pebble

Jivko Darakchiev, Perrine Gamot

2017 / France, Royaume-Uni / 18 min

i Samedi 25 Mars 18H30 Luminor
X fermer

Sans dialogue + DÉBAT

Projeté avec :
Derniers jours à Shibati de Hendrick Dusollier
i Mercredi 29 Mars 10H00 Luminor
X fermer

Sans dialogue

Projeté avec :
Derniers jours à Shibati de Hendrick Dusollier
i Jeudi 30 Mars 21H00 Cinéma 1
X fermer

Sans dialogue + DÉBAT

Projeté avec :
Derniers jours à Shibati de Hendrick Dusollier

Un marteau-piqueur, quelqu’un qui sifflote, le bruit d’une locomotive, les oiseaux, le vent… Dans cette partition audiovisuelle, on a plaisir à chercher à identifier ce que l’on voit et entend, parfois en tâtonnant – des enfants qui s’ébattent sur la plage ont l’air de faire des boules de neige, par exemple. L’affairement multiple de l’homme dans le paysage est ramené au grain et au bruit de ce qui le constitue : la matière. C’est que le film met en présence, sans crier gare, deux paysages de part et d’autre de la Manche : les noirs terrils du Nord de la France, restes d’une exploitation minière abandonnée, et les falaises crayeuses du Sud-Ouest anglais, évanescentes pour d’autres raisons : « Là, il y avait trois cottages, ici, une grosse maison… ». Le montage bat les cartes de ces deux territoires face à face, s’amusant du contraste entre les formes et les textures, en noir et blanc, choix judicieux que la pellicule 16 mm accompagne de son grain. La tentation lyrique de la photographie paysagère est bousculée par l’aspect ludique de ce que les « gens » font à la matière, elle-même toujours potentiellement hybride – sable, terre, sel, roche. S’en dégage, dans une joie teintée de mélancolie, la friabilité générale, l’instabilité de ce qui, dans la nature, s’imposait comme massif. Splendide jet de cailloux que cette ode à l’impermanence. (Charlotte Garson)

Production: Jim Shea, Christine Gist, Le Fresnoy-Studio national des arts contemporains, Jivko Darakchiev

Contact copie: Jivko Darakchiev

Installés à Paris, Jivko Darakchiev et Perrine Gamot mêlent à eux deux de belles expériences cinématographiques et plastiques. Les œuvres et les films qu’ils réalisent ensemble sont régulièrement présentés dans des galeries d’art, des festivals ou sur ARTE.