Cinéma du Réel - Festival international de films documentaires

Alain Bergala - Incognito

Alain Bergala Enseignant et essayiste de cinéma, commissaire d’expositions

Incognito

Tous les six mois, Jean-Pierre Beauviala me demande des nouvelles de mon enquête pour retrouver Incognito, un long-métrage que j’ai réalisé en 1989, à Mens, petit village de l’Isère.

Les acteurs principaux étaient Arielle Dombasle, Lucas Belvaux et Jean-Pierre Beauviala qui n’avait qu’une heure de route, depuis son usine-laboratoire Aaton de Grenoble, pour rejoindre le tournage. Le film a été tourné en super 16 avec une Aaton comme il se devait avec cet « acteur ». Incognito était produit pour France 3 par un jeune producteur, Michel Mavros, dont c’était le premier film. Je l’ai monté avec Valérie Loiseleux, qui n’était pas encore la monteuse de Manoel de Oliveira. Il a été diffusé sur FR3 le 27 novembre 1990, à 20 h 35, après passage par un télécinéma double bande. Puis le temps a passé sans que je me préoccupe vraiment de retrouver ce film. Michel Mavros, entre-temps, avait changé de continent et de vie et avait définitivement quitté la France pour l’Afrique. J’ai appris sa mort, en octobre 2006, par un ami commun. Depuis je cherche en vain à retrouver une copie de ce film. En 1989 les films de fiction diffusés à la télévision n’étaient pas conservés par l’INA. Arielle Dombasle avait accepté avec la plus grande générosité des conditions de tournage et de logement très éloignées du confort auquel elle aurait pu prétendre. J’ai le souvenir d’une scène au sommet de la montagne entre la blonde Arielle et la brune Gaële Le Roi. Parmi les beaux souvenirs de ce tournage : Lucas Belvaux et Arielle Dombasle lisant des pages de Kleist, Yves Afonso dans sa cabane en train de ruminer sa vengeance par le feu, la petite fille Céline Gayout découvrant le cinéma, un passage éclair de Raymond Depardon jouant son propre rôle le temps d’une soirée. Hélas non, Jean-Pierre, toujours pas de traces de ce film…