Cinéma du Réel - Festival international de films documentaires
Eco de la montaña
DR

Eco de la montaña

Nicolás Echevarría

2014 / Mexique / 80 min

i Vendredi 21 Mars 15H45 Cinéma 2
X fermer

Anglais + DEBAT

i Dimanche 23 Mars 18H30 Cinéma 1
X fermer

Anglais + DEBAT

i Jeudi 27 Mars 14H00 Nouveau Latina
X fermer

Anglais

Le prologue, une archive de 1997, a un goût amer : on y voit l’oeuvre murale du Mexicain Santos de la Torre inaugurée en grande pompe à la station Palais-Royal à Paris, quelques mètres au-dessus du Louvre. Mais « ils ne m’ont pas invité. Je suis allé faire ma récolte. Ils l’ont mal installée… ». Juste retour des choses, c’est dans l’intimité domestique de Santos que commence vraiment le film. Pas seulement pour inscrire l’homme dans son environnement d’origine, mais pour comprendre que chacun de ses motifs perlés correspond à une figure historique, mythologique ou religieuse, dans une cosmogonie qui irrigue le quotidien. Du musée de Zacateca au pèlerinage à Wirikuta que Santos effectue pour demander aux dieux la permission de réaliser une nouvelle œuvre, le film épouse la forme de cet art méconnu. Procédant par tuilage, il fait l’aller-retour entre une image en train d’être composée et un imaginaire en train
d’être vécu. Les scènes rituelles sur la Route de Peyotl reviennent comme des tableaux vivants, échos à la cartographie perlée de Santos. Au croisement de l’art et de l’ethnographie, Echevarría restitue à la fois l’amplitude du rapport huichol à la nature et au rêve, et l’humilité touchante de la technique de Santos : pour faire, en un an, la mer et le ciel, il faut une règle, un rouleau de scotch, des crayons de couleur. Et tout commence sur une feuille quadrillée. (Charlotte Garson)