Cinéma du Réel - Festival international de films documentaires
Go Forth
DR

Go Forth

Soufiane Adel

2014 / France / 64 min

i Samedi 22 Mars 18H30 Cinéma 2
X fermer

Français + DEBAT

Projeté avec :
Village modèle de Hayoun Kwon
i Lundi 24 Mars 13H30 Cinéma 1
X fermer

Français + DEBAT

Projeté avec :
Village modèle de Hayoun Kwon
i Vendredi 28 Mars 17H00 CWB
X fermer

Français

Projeté avec :
Village modèle de Hayoun Kwon

Aller de l’avant : le titre laisserait un goût amer si le film de Soufiane Adel ne consistait qu’à intercaler des archives super-8 tournées par le père d’une amie en Afrique noire avec la mémoire d’aïeuls algériens blessés grièvement pour la France aux cours de mainte guerre. Dans ce rapprochement, c’est en effet un retour critique sur un passé colonial français encore à vif qui se donne à voir et à entendre. Mais dans ce film à la première personne française et arabe, la charmante septuagénaire parle bientôt d’action politique, délaisse le français pour le kabyle. L’air de rien, les détails de fabrication de la ceinture traditionnelle qu’elle confectionne s’offrent en traité formel pour le cinéaste, attiré par tout ce qui peut « s’incruster » dans son témoignage — fût-ce la parole de ses jeunes
oncles, qui tiennent à commenter les propos de leur mère, ni in ni vraiment hors-champ. Quant aux plans sur les grands ensembles architecturaux de banlieue, devenus topoï du documentaire autobiographique postcolonial, ils se parent ici d’une ambition nouvelle, par le choix radical de les avoir tournés au moyen d’un drone. Dans l’alternance entre la parole de la grand-mère, les archives hétérogènes et la vision inédite et non-sociologique de la banlieue (on ne voit jamais ainsi les HLM à l’oeil nu), une transaction s’opère entre ce qui a été donné, volé, abandonné, ressaisi. Aussi le mouvement forward du titre sonnet- il finalement comme l’élan d’une repossession. (Charlotte Garson)