Aller au contenu

Nos corps sont vos champs de bataille

Isabelle Solas
2021 France 100 min
lun 14
mars
20h00
Centre Pompidou - Petite salle
Réserver
© Dublin Films
© Dublin Films

Dans une Argentine divisée entre un conservatisme profond et un élan féministe inédit, Claudia et Violeta, femmes trans se revendiquant travesties, se heurtent avec leurs camarades à la violence patriarcale, jusque dans leur chair, convaincues d’être les actrices d’une révolution en cours, à la croisée des luttes.

La question trans vient mettre tout à plat, le capitalisme, le patriarcat, la binarité. Ces militantes amènent une complexité qui m’a beaucoup nourrie, au niveau théorique mais aussi de leur instinct de vie, leur façon d’exiger du réel des choses très ambitieuses. Tout au long du film, elles proposent d’autre chemins que celui de la norme : d’autres corporalités, d’autres façons de vivre une histoire d’amour, d’autres manières de penser une action collective. On se demande pourquoi des gens qui s’auto-déterminent génèrent tant de violences pour d’autres ? Pourquoi sont-elles rejetées par certaines féministes ? Qu’est-ce que cela vient toucher de si fondateur pour la société ? J’ai l’impression qu’elles ont une lutte totale, c’est libérateur pour les hommes aussi d’ailleurs.

Isabelle Solas (dossier de presse)

Le film sera suivi d’une discussion avec Isabelle Solas et Silvia Lippi.

Silvia Lippi est psychanalyste à Paris, psychologue hospitalière (établissement public de santé Barthelemy Durand) et docteure en psychologie (Université de Paris VII). Dernier ouvrage paru: Rythme et mélancolie, Erès, 2019. Silvia Lippi a publié récemment plusieurs articles où elle conteste la psychiatrisation de la transidentité en France, et elle s’oppose également à certains psychanalystes qui la considèrent comme une pathologie psychique, voir sociale, ou pire, narcissique. Voir notamment: « LGBTQIAP+Ψ. Réponse d’une psychanalyste à l’appel de Paul B. Preciado », AOC, 25/09/2020 https://aoc.media/opinion/2020/09/24/lgbtqiapψ-reponse-d-une-psychanalyste-a-lappel-de-paul-b-preciado/; « Dysphorique toi-même »(écrit avec Patrice Maniglier), Lundi matin, 02/02/2021 https://lundi.am/Dysphorique-toi-meme ; « Le corps DIY (do-it-yourself) : symptôme et bricolage dans les expériences trans », Lundi matin, 20/09/2021 https://lundi.am/Le-corps-DIY-Do-It-Yourself-symptome-et-bricolage-dans-les-experiences-trans et «Trans power / Mon corps mon choix. Réflexions sur les machines à faire taire en psychanalyse et ailleurs » (écrit avec Patrice Maniglier), Lundi matin, 15/11/2021 https://lundi.am/%EF%B8%8FTrans-power-Mon-corps-mon-choix.

Isabelle Solas

Isabelle Solas est réalisatrice et cadreuse, et vit à Bordeaux. 
Ses trois premiers moyens métrages documentaires explorent les thématiques de la disparition, et de l’appartenance à un territoire réel ou fantasmé. Elle s’aventure aussi dans des objets de vidéos danse et de clips, et parallèlement au travail de l’image et du cinéma documentaire, elle travaille dans le champ du spectacle vivant, entre performance, art de rue et art contemporain.
L’envie de filmer le corps en tant que terrain d’invention politique est devenue centrale dans son travail depuis quelques années.

lun 14
mars
20h00
Centre Pompidou - Petite salle
Réserver
Production :
Dublin Films, Les Alchimistes, Pictanovo, Le Fresnoy
Image :
Isabelle Solas
Son :
Victoria Franzen, Maxime Berland, Victoria Maréchal
Montage :
Anna Riche
Contact copie :
alexia@dublinfilms.fr

Dans la même section