Aller au contenu

Langue des oiseaux

Erik Bullot
2022 France 54 min
dim 13
mars
18h40
Centre Pompidou - Cinéma 1
Réserver
ven 18
mars
18h30
FDI 300
Réserver
dim 20
mars
14h30
FDI 300
Réserver
Dans la même séance : Reprise des films primés Hors-titre

Composé de scènes musicales, graves et drôles, “Langue des oiseaux” explore les vertus de la traduction et le désir de communication entre les humains et les oiseaux. Raconté par une narratrice depuis le futur, après la sixième extinction, le film observe de manière curieuse et sensible les tentatives menées pour établir un échange possible.

Depuis le futur, une voix nous raconte comment des hommes s’efforcèrent jadis de décrire, transcrire, puis imiter le chant des oiseaux, dans l’espoir peut-être de pouvoir communiquer avec eux. L’espèce humaine s’est souvent délectée de cette musique de la nature et, dans un geste mêlant insensiblement admiration et appropriation, a tenté de l’adapter aux paramètres de son monde. Deux hommes aux traits similaires enquêtent sur l’histoire de ces entreprises, rassemblant des documents, interrogeant des musiciens, glanant des démonstrations. Des partitions, certaines anciennes, d’autres originales, ont voulu mimer ces airs acrobatiques issus d’organismes aux capacités surhumaines. Des voix hors-pair parviennent à produire de sublimes figures, à effleurer des tons à la texture ou à la hauteur bestiale, mais la ressemblance entre les deux limiers reste toujours plus évidente que la parenté de ces performances avec les chants souples de nos amis ailés. Même lorsque le musicologue Peter Szöke les enregistre et les ralentit, leur mystère demeure entier. Malgré le sérieux qui les guide, ces tentatives désespérées ne peuvent se défaire d’une part d’absurdité, qui apporte à l’ensemble une touche de comédie – l’humour noir était présent d’emblée, la narratrice évoquant la sixième extinction comme un fait accompli. Au terme de ce parcours, il s’avère que le chant des oiseaux reste inimitable, et l’humain est amicalement renvoyé à la vanité de sa volonté de puissance, force génératrice de tant d’œuvres d’art et néanmoins mère de toutes les destructions.

Olivia Cooper-Hadjian


Lire l’entretien avec Erik Bullot

Erik Bullot

Érik Bullot est cinéaste et théoricien. Auteur de nombreux films à mi-chemin du documentaire et du cinéma expérimental, il a publié récemment aux Éditions Yellow Now Cinéma Roussel (2021) et L’Attrait des ventriloques (2022). Son travail a été présenté dans de nombreux festivals et musées. Il enseigne le cinéma à l’École nationale supérieure d’art de Bourges.

dim 13
mars
18h40
Centre Pompidou - Cinéma 1
Réserver
ven 18
mars
18h30
FDI 300
Réserver
dim 20
mars
14h30
FDI 300
Réserver
Dans la même séance : Reprise des films primés Hors-titre
Production :
Baldanders Films
Image :
Eva Sehet
Son :
Térence Meunier
Montage :
Agnès Bruckert
Contact copie :
elisabeth.pawlowski@baldandersfilms.com

Dans la même section