Aller au contenu

La Lumière des rêves

Marie-Pierre Brêtas
2022 France 82 min
mar 15
mars
20h00
MK2 Beaubourg
Réserver
ven 18
mars
14h10
Centre Pompidou - Cinéma 1
Réserver

Michel Jouvet, mondialement révélé en 1959 par sa découverte du sommeil paradoxal, se plonge au crépuscule de sa vie dans ses cahiers de rêves, de dessins et de recherches. Une matière foisonnante qui anime peu à peu un portrait intime de ce neurobiologiste, onirologue convaincu que les rêves sont les gardiens de la singularité de notre identité.

Presque intégralement filmé dans le bureau de Michel Jouvet quelques années avant sa mort, La Lumière des rêves explore pas à pas cet espace exigu aux airs de cabinet de curiosités, chargé de bustes de provenances diverses, d’animaux empaillés, et surtout de carnets. C’est à travers eux que l’histoire de cet homme se raconte : ils rassemblent des récits de rêves au contenu fantastique, sexuel ou morbide, des dessins colorés les illustrant, des schémas utilisés pour expliquer l’étrange phénomène du sommeil paradoxal. Pour alimenter ses recherches, le Professeur analysa sa propre matière onirique. Il en tira des données statistiques destinées à mieux comprendre la relation entre rêves et émotions. Il étudia la fréquence de ses divagations nocturnes, et notamment celles où figurait Danielle, sa première épouse, suite à sa mort prématurée. Deux anciens collègues rendent visite à Jouvet dans son antre, réveillant de vieux souvenirs. Les liens se tissent peu à peu entre les songes que nous découvrons et l’histoire d’une vie qui se raconte dans le désordre, en respectant le caractère anarchique de la mémoire. Le rêve d’une autopsie par des chats prend tout son sens lorsque l’on apprend que ces félins furent des cobayes de choix. Marie-Pierre Brêtas s’inscrit dans ce récit en déchiffrant elle-même certains carnets ou en s’amusant à faire apparaître sur les murs du cabinet des figures lumineuses qui s’animent. Une continuité s’établit entre les rêves de l’un et ceux de l’autre, témoignant de la force motrice de courants souterrains.

Olivia Cooper-Hadjian


Lire l’entretien avec Marie-Pierre Brêtas

Marie-Pierre Brêtas

Après une enfance entre Toulouse, Oran, et Thiais, Marie-Pierre Brêtas devient journaliste au Matin de Paris puis s’installe à New York. Cuisinière et femme de ménage au Chelsea Hôtel, assistante décoration sur des films, dont The Spike of Bensonhurst de Paul Morrissey… À Paris, elle étudie le cinéma aux IIIS et aux Ateliers Varan. Elle réalise pour Arte Ex Moulinex Mamers, puis deux documentaires dans le Nordeste brésilien : La Campagne de Saõ José, sélectionné au FIDMarseille et Grand Prix du Fidadoc, et Hautes Terres, mention spéciale du Jury à Cinéma du réel en 2014, sorti en salles en 2014. Elle tourne actuellement aux États-Unis un nouveau long métrage documentaire : Derrick’s Way.

mar 15
mars
20h00
MK2 Beaubourg
Réserver
ven 18
mars
14h10
Centre Pompidou - Cinéma 1
Réserver
Production :
SaNoSi Productions
Image, Son :
Marie-Pierre Brêtas
Montage :
Gilles Volta
Contact copie :
prod@sanosi-productions.com

Dans la même section