Aller au contenu

Home When You Return

Carl Elsaesser
2021 États-Unis 30 min
lun 14
mars
17h50
MK2 Beaubourg
Réserver
ven 18
mars
18h40
Centre Pompidou - Cinéma 1
Réserver
Dans la même séance : Devil’s Peak Polycephaly in D

« À la limite de l’essai cinématographique ,du film expérimental et du film amateur, les images d’un mélodrame créé de façon artisanale par le réalisateur amateur Joan Thurber Baldwin se combinent à un vibrant hommage à la grand-mère de l’auteur et à sa demeure abandonnée.» – Kevin B Lee

Dans le premier plan de Home When You Return, un visage féminin nous fixe depuis la présence-absence du flou qui le recouvre. Ce même sortilège contaminera les lettres de son nom, et plus tard, des tableaux et une photographie. Il ne se brisera qu’au générique, laissant finalement apparaître l’identité de deux femmes : Joan Thurber Baldwin, née en 1927, et Mary Patricia Wuest, née en 1932. La première était une cinéaste amateur, la seconde, la grand-mère de Carl Elsaesser. Deux vies proches de l’anonymat, dénuées de prestige, malgré leur essentielle fonction sociale. Dans une lettre extirpée de l’arrière d’un tableau, la mère du réalisateur raconte les derniers jours de l’aïeule. Ses mots donnent à imaginer une matriarche aimée et aimante, tandis que la musique convoque le paysage émotionnel d’un mélodrame dont celle-ci aurait pu être l’héroïne, recouvrant le vide laissé par ces femmes irrémédiablement méconnues. Dans la maison désertée de sa grand-mère, Carl cherche les traces d’une existence que l’on suppose maternelle, domestique, laborieuse mais sans salaire, alors que la bâtisse est en passe d’être remise sur le marché. Pour mieux la vendre, il faudrait la rénover, la dépouiller de ses ornements archaïques, oblitérer cet autre temps. Carl Elsaesser résiste contre l’effacement qui finira par advenir en s’inscrivant physiquement dans l’espace comme une ombre portée, jouant les rôles des deux femmes en se faisant à la fois cinéaste amateur et homme d’intérieur. Associant la matière qu’il a produite à celle de Joan Thurber Baldwin, il compose un film-bouquet pétri de respect et d’admiration.

Olivia Cooper-Hadjian

Ce film sera projeté lors des séances intitulées Courts métrages 9

Carl Elsaesser

Carl Elsaesser (1988, États-Unis) est diplômé du Hampshire College et de l’Université de l’Iowa. Il vit et travaille entre le Maine et Brooklyn. Il a réalisé plusieurs courts métrages qui ont été projetés entre autres dans des festivals à New York, Berlin, Michigan, Amsterdam, et en Corée. Elsaesser mélange les genres et les matériaux pour produire un travail qui “enquête de manière critique sur la présence globale de l’Histoire sans perdre de vue les expériences individuelles de connexion humaine”.

lun 14
mars
17h50
MK2 Beaubourg
Réserver
ven 18
mars
18h40
Centre Pompidou - Cinéma 1
Réserver
Dans la même séance : Devil’s Peak Polycephaly in D
Contact copie :
elsaesserfilms@gmail.com