Aller au contenu

Étude de cas – Maghreb

ven 18
mars
17h00
Centre Pompidou - Cinéma 2
séance en entrée libre

Avec la productrice Dora Bouchoucha (Nomadis Films, Tunisie) autour de C’était mieux demain de Hinde Boujemaa et Maudit soit le phosphate de Sami Tlili.  Deux films produits en 2012 qui permettent d’analyser l’influence de la révolution de Jasmin dans l’essor du documentaire en Tunisie, et de mesurer le rôle des Festivals et des fonds créés au Proche et Moyen-Orient dans ce développement. Avec Hinde Boujemaa et Sami Tlili mais aussi les cinéastes Hassen Ferhani, Sonia Aït Qasi-Kessi, Hamza Ouni, Samaher Alqadi, Ali Essafi.
Avec également Chiraz Latiri, Ikbal Zalila et Jihan El-Tahri.

Animée par Hicham Falah, Délégué général du FIDADOC Agadir et de sa Ruche documentaire.

ven 18
mars
17h00
Centre Pompidou - Cinéma 2
séance en entrée libre

Dans la même section