Aller au contenu

Domy+Ailucha: Ket Stuff!

Domy+Ailucha: Cenas Ket!
Ico Costa
2022 France, Portugal 30 min
mer 16
mars
18h40
Centre Pompidou - Cinéma 1
Réserver
jeu 17
mars
16h00
Bulac
ven 18
mars
16h40
MK2 Beaubourg
Réserver
dim 20
mars
14h30
Centre Pompidou - Petite salle
Réserver

En 2020, ne pouvant se rendre au Mozambique, Ico Costa demande à Ailucha et Domingos de filmer leur vie quotidienne avec une caméra laissée à Inhambane un an auparavant.
La caméra acquiert dans le groupe une présence spéciale et capture l’adolescence, le travail, le jeu, la déambulation, le chant et la danse, le désir.

Caméra embarquée, Domy et Ailucha se filment et filment leurs amis, leurs voisins, leurs voisines, les enfants du quartier. Ils filment leurs errances, leurs amours, leurs après-midis lents, dans les rues ocres d’Inhambane et aux frontières bleues de cette ville côtière du Mozambique. Vive, la caméra entre dans un quotidien dont on ne peut soupçonner grand-chose. On ne sait jamais qui la porte, qui la regarde. Elle s’arrête, repart, on ne reconnaît personne mais on rencontre tout le monde. Elle se passe comme une balle avec laquelle on joue, qui trouve ses cibles, tombe sur des visages, récolte quelques adresses tendres, provoc’, joueuses, parfois insolentes. La proposition est simple, une caméra dans les mains d’un jeune homme et d’une jeune femme d’Inhambane, un jeu de passe-passe et de montage de leurs balades pour un film fait d’une fougue discrète. La caméra circule entre les histoires et les corps : s’aimer quand la journée se termine, nettoyer sa caisse, fumer des pétards, repérer des spots, trouver des trucs à faire. Traîner en somme, dans une ville fermée, sous quarantaine, mais toujours immensément ouverte pour ceux qui en ont les clefs. Le film se fait portrait de jeunesse et portrait d’une lumière peut-être. Les désirs naviguent, comme celui d’être beau, belle et fière. Chacun pose, en musique ou en silence, sur la souche d’un arbre ou sur la plage. Le film d’Ico Costa, mené par les regards de Domy et Ailucha, est une errance paisible et secrète dans une ville étrangement déserte. On en retient quelques visages, quelques éclats de discussions, quelques blagues, quelques espoirs, une vitalité et une lumière du soir. 

Clémence Arrivé


Lire l’entretien avec Ico Costa

Ico Costa

Ico Costa est né à Lisbonne en 1983. Il a étudié à l’École nationale portugaise de cinéma à Lisbonne, à la Universidad del Cine à Buenos Aires, et au Fresnoy – Studio national des arts contemporains, à Tourcoing, France. Il a réalisé les courts métrages Libhaketi (2012), Four Hours Barefoot (2012), Current (2013), Antero (2014), Nyo vweta nafta (2017), Timkat (2021). Il a également réalisé le documentaire Uproar, Eclipse (2017) et le long métrage de fiction Alva (2019). Il travaille actuellement sur son deuxième long métrage, qui sera tourné au Mozambique. Son travail a été présenté dans plusieurs festivals internationaux tels que la Semaine de la Critique de Cannes, Rotterdam, Rome, Cinéma du réel, Visions du Réel, New Directors/New Films, Oberhausen, Jihlava, Vila do Conde, IndieLisboa, DocLisboa, parmi de nombreux autres.

mer 16
mars
18h40
Centre Pompidou - Cinéma 1
Réserver
jeu 17
mars
16h00
Bulac
ven 18
mars
16h40
MK2 Beaubourg
Réserver
dim 20
mars
14h30
Centre Pompidou - Petite salle
Réserver
Production :
La Belle Affaire Productions Terratreme Filmes
Image :
Ailucha de Waldir, Domingos Marengula
Son :
Tiago Matos
Montage :
Raúl Domingues
Contact copie :
joao.matos@terratreme.pt

Dans la même section