Travaux sur Rapports de classes

Arbeiten zu Klassenverhältnisse

  • Harun Farocki

  • 1983
    • Allemagne
  • 65 min
  • Couleur
  • PRODUCTION
  • Harun Farocki Filmproduktion, Large Door (London), Westdeutscher Rundfunk (WDR), Köln

PROJECTIONS

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31

Harun Farocki filme Jean-Marie Straub et Danièle Huillet au travail durant le tournage de Klassenverhältnisse (Amerika, rapports de classes), film basé sur Amerika, le roman inachevé de Kafka, dans lequel Fa­rocki lui-même joue le rôle de Delamarche. Le film est à la fois un hommage au travail des deux cinéastes qui se définissaient eux-mêmes comme « artisans » en réaction contre l’industrie cinématographique et, comme il le dit, un autoportrait: au travail sous la direction du couple il répète incessamment comme un ouvrier et jusqu’à l’épuisement les gestes et le texte. 

« À l’époque, les Straub habitaient chez moi. Ils faisaient des recherches ici parce qu’ils voulaient tourner à Berlin Amerika-Rapports de classes (Klassenverhältnisse). Au début, nous avons fait des repérages, nous avons cher­ché des lieux pour filmer, etc. Ils ont commencé à faire des essais et on a décidé que je pourrais aussi contribuer en jouant le rôle de Delamarche dans ce film. Comme il me fallait apprendre tous les textes et être présent aux essais, j’ai alors demandé à une chaîne de télévision si un film sur les Straub l’intéressait. À ce moment, on pouvait faire des petits films sur les productions d’art et essai, aujourd’hui ce serait impossible, j’en suis sûr. Ainsi, j’ai décidé de filmer les répétitions et plus tard le tournage à Hambourg, mais seulement quelques petites parties pour pouvoir comparer, pour voir les différences entre les études préparatoires et le tournage.» 
–Harun Farocki (entretien avec Alice Malinge pour la revue 201, n°1, novembre 2008) 

  • Harun Farocki

VOUS POURRIEZ ÊTRE INTÉRESSÉ PAR