Spicebush


  • Kevin Jerome Everson

  • 2005
    • États-Unis
  • 68 min
  • Couleur et Noir & blanc
  • PRODUCTION
  • Picture Palace Pictures

PROJECTIONS

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31

Spicebush est un long-métrage expérimental entremêlant différents fragments d’histoires relatifs à l’éducation, aux paysages, à l’obtention et à la perte d’un emploi, ou encore au temps qui passe. 

Certains passages possèdent une dimension clairement symbolique, quand d’autres proposent des formes plus traditionnelles de fiction ou de documentaire. Le film contient de rares et magnifiques séquences d’archives provenant d’une multitude de sources : le goût et la vision s’associent pour créer une étonnante unité au sein de ces éléments disparates. Le motif de la fillette habillée différemment en différents endroits constitue un motif récurrent. Selon le réalisateur, elle joue le rôle du chœur dans la tragédie classique, c’est-à-dire celui de commenter la scène tout en restant à l’écart. Dans ce style remarquable qui lui est propre, Everson se penche sur l’histoire souvent méconnue des noirs américains. Si le film est politique, le réalisateur évite cependant la forme traditionnelle du documentaire réaliste. Il cherche manifestement à accentuer certains aspects exigeant une approche plus complexe et, en somme, plus poétique. Le titre du film est ainsi inspiré par le nom du papillon de l’État du Mississippi, le « spicebush swallowtail ». Dans le film, le Mississippi est un lieu des origines : le papillon au nom poétique va alors représenter l’innovation et le renouvellement. 

(Gertjan Zuilhof, International Film Festival Rotterdam)

 

  • Kevin Jerome Everson

Kevin Jerome Everson est né en 1965 à Mansfield, dans l’Ohio. Depuis les années 1980, il a réalisé de nombreux courts métrages et neuf longs, pour la plupart basés sur la captation ou la mise en scène des gestes, attitudes et postures de la classe ouvrière noire américaine.

VOUS POURRIEZ ÊTRE INTÉRESSÉ PAR