Park Lanes


  • Kevin Jerome Everson

  • 2015
    • États-Unis
  • 480 min
  • Couleur
  • PRODUCTION
  • Picture Palace Pictures

PROJECTIONS

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31

Il faut du temps pour acquérir du savoir-faire – et il va donc de soi qu’il faut du temps à une personne extérieure pour apprécier ce savoir-faire. C’est une idée qui imprègne Park Lanes : ce film de Kevin Jerome Everson, d’une durée de huit heures, constitue la plus rigoureuse et la plus éprouvante expérimentation qu’il ait réalisée sur le temps et le processus cinématographiques. Park Lanes adopte la structure exacte d’une journée de travail moyenne d’un Américain : sa durée est déterminée par les différentes tâches effectuées par des ouvriers spécialisés, dans une caverneuse usine métallurgique consacrée à l’assemblage d’éléments destinés à des salles de bowling – un détail qu’Everson n’expose jamais clairement, préférant se focaliser de façon obsessive sur les détails les plus infimes, pour peu à peu révéler une vision d’ensemble. Dans ce cadre, si chaque employé – essentiellement des afro-américains, bien qu’Everson se concentre aussi de façon plus inhabituelle sur les asiatiques et les blancs – se distingue par la maîtrise impeccable de procédures extrêmement spécialisées, l’absence d’un contexte plus large concernant leur métier fait ressortir le caractère impitoyable de cet univers industriel. Tourné sur plusieurs jours mais habilement monté afin d’évoquer l’organisation d’une journée typique, Park Lanes cherche à honorer et valoriser les compétences personnelles qui sont à la base de la production de masse… et le film ne prend pas de raccourcis pour y parvenir.
–Harvard Film Archive, Fév. 2018

Film présenté sous forme d'installation dans le Forum bas du Centre Pompidou du 15 au 24 mars 2019.

  • Kevin Jerome Everson

Kevin Jerome Everson est né en 1965 à Mansfield, dans l’Ohio. Depuis les années 1980, il a réalisé de nombreux courts métrages et neuf longs, pour la plupart basés sur la captation ou la mise en scène des gestes, attitudes et postures de la classe ouvrière noire américaine.

VOUS POURRIEZ ÊTRE INTÉRESSÉ PAR