Monrovia, Indiana


  • Frederick Wiseman

  • 2018
    • États-Unis
  • 143 min
  • Couleur
  • PRODUCTION
  • Civic Film, Zipporah Films

PROJECTIONS

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31

Monrovia est une ville d’environ mille habitants (d’après le recensement de 2010) à une trentaine de minutes de voiture d’Indianapolis en prenant l’Interstate 70 en direction du sud-ouest (d’après Google Maps). Wiseman et son équipe sont restés quelque temps dans cette ville, probablement en été et en automne si l’on en juge par la couleur changeante du maïs mûrissant. Champs verdoyants et cieux parsemés de nuages : le film offre des aperçus pittoresques et bucoliques (John Davey est à la photographie) évoquant les cycles immuables de la vie rurale.
[…] Il s’agit, après tout, d’une région d’Amérique traditionnellement acquise au parti républicain, à une époque de polarisation politique très forte. Se rendre à Monrovia – une ville majoritairement blanche située dans l’État où est né le vice-président – après les élections de 2016 n’a rien d’anodin ou de fortuit : la portée politique évidente de Monrovia, Indiana en fait ainsi une œuvre d’une actualité brûlante.
Cette dimension s’estompera sans doute avec le temps, et l’on considérera avant tout le film comme une œuvre majeure du cinéma régionaliste américain. Néanmoins, il est frappant de constater à quel point la vie quotidienne à Monrovia semble éloignée des sujets qui dominent les médias d’information au niveau national. Wiseman ne cherche pas à éviter ces sujets : il amène sa caméra chez un armurier, dans une église évangélique, ainsi que dans un petit diner – le genre de restaurant où les journalistes viennent interviewer les électeurs de Trump pour mesurer la popularité de celui-ci.
– A.O. Scott, The New York Times, 25 octobre 2018)

  • Frederick Wiseman

Frederick Wiseman est un cinéaste américain né en 1930 à BostonMassachusetts. Dans ses films, il est réalisateur, scénariste, producteur, monteur, preneur de son, et parfois même interprète. Documentariste, il s'est principalement appliqué à brosser un portrait social des grandes institutions américaines. Toute sa filmographie peut se lire comme l’exploration de la contradiction entre la mythologie, l’idéologie de l’Amérique (land of the free où tous les hommes, égaux en droit, peuvent réaliser l’idéal de libre entreprise et de la poursuite du bonheur), et sa réalité concrète, celle de la division entre riches (pour qui tout semble possible) et pauvres (dont la condition limite et les choix et les droits), et son corollaire, la ségrégation, toujours active malgré des années d’affirmative action.

VOUS POURRIEZ ÊTRE INTÉRESSÉ PAR