Mémoires d'ex : Du passé, faisons table rase


  • Mosco Boucault

  • 1990
    • France
  • 70 min
  • Couleur
  • PRODUCTION
  • Les films d'ici

PROJECTIONS

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31

_

(1956-1990) Comparé à Maurice Thorez ou Waldek Rochet, le nouveau secrétaire-général Georges Marchais fait figure d’un « jeune Bel-Ami prolétarien ». Avec son mentor, le normalien Jean Kanapa, il veut donner du punch au Parti, le moderniser. Il se lance à l’assaut des médias, de l’Union de la Gauche et rompt avec le concept sacro-saint de la « dictature du prolétariat ».
_

CONTACT COPIE : Zek, zekprod1995@gmail.com

Le souci de Mosco fut d’abord de donner à voir et à entendre des hommes (pas de femmes, sinon dans les rôles secondaires d’épouse) qui ont donné leur jeunesse, ou du moins la plus belle part de leur vie, au parti, donc au communisme, considéré comme « le plus bel idéal du monde » et porté par une foi semblable à celle des « premiers chrétiens », comme dit André Pierrard. Responsable communiste des FTP du Nord, puis membre du comité central, Pierrard était député PCF du Nord avant d’être mis sur la touche. [...]
Ce sont des hommes âgés qui parlent aujourd’hui, interrogeant leur spectre noir et blanc d’antan, ces membres du parti qu’ils furent, ces ex, ces héros déchus qu’ils sont devenus. Extraordinaire microcosme où se reflète le PCF avec ses hommes d’appareil, ses luttes de pouvoir, ses traîtrises, ses mensonges, ses croyances aveugles.
–Jean-Pierre Thibaudat (Libération)

VOUS POURRIEZ ÊTRE INTÉRESSÉ PAR