Le désir de l'autre et la place de l'auteur


  • 150 min

PROJECTIONS

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31

Alors que la fiction ne porte la trace que du seul désir de son auteur, le documentaire se tisse aussi avec le désir de l’autre. Le documentaire se construit dans une relation à l’autre, il se construit avec, et s’il se construit contre, c’est toujours tout contre. La place de l’auteur n’en est que plus aiguë dans la distance paradoxale que celui-ci entretient avec son objet : elle se détermine ain­si dans les choix de mise en scène qui la rendent d’autant plus visible ou assumée. 

Interlude SACRe 
Marcelline Delbecq et Jenny Teng, « Insulaires » 
Comment s’écrire à travers des images dépareillées, qui en ne se répondant pas, s’adressent l’une à l’autre dans leurs écarts ? C’est au retour que les sensations prises à la volée trouvent leur sens, à travers un montage à quatre mains et deux solitudes en voyage. Entre une Amérique empêtrée dans ses mythes et mensonges et une Asie en perpétuel mouvement s’entremêlent des corps sans identités, des esprits fantômes, des lieux taisant leur histoire. Auxquels deux voix mêlées susurrent un éventail de possibles. 

En collaboration avec le laboratoire SACRe (PSL)

Avec Alice Diop (cinéaste), Claudia Triozzi (chorégraphe), Patrick Bouchain (architecte et scénographe), Pierre Zaoui (philosophe) 

Une table ronde animée par Sylvain Bourmeau (Directeur de la revue AOC, producteur à France Culture) 

VOUS POURRIEZ ÊTRE INTÉRESSÉ PAR