Débat ADDOC "Que sait-on filmer de l'autre"


  • 180 min

PROJECTIONS

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31

Le déni et le silence comme le savoir et l’expérience (dé)forment le regard. Devant les empreintes laissées par les héritages coloniaux, le point de vue et la place du cinéaste prennent une signification particulière. Etudes et mouvements anti-décoloniaux s’attachent à démontrer combien les schémas de représentation im­périalistes et colonialistes imprègnent nos vocabulaires, nos réactions et nos regards. À quelles responsabilités confrontent-ils les cinéastes ? 

Avoir conscience de ce prisme déformant constitue à la fois un enjeu éthique et des questions pratiques, de la réalisation à la production. Cette démarche amène le cinéaste à s’interroger sur son héritage culturel lorsqu’il filme. Que parvient-il à voir d’une culture qui n’est pas la sienne et de la permanence de ces blessures historiques ? Quels dispositifs individualisent ou essentialisent les personnes filmées ? Comment les rapports de domina­tion de part et d’autre de la caméra peuvent-ils rejouer ou déjouer ces enjeux décoloniaux ? 

Avec : Louis Henderson (réalisateur), Marion Lary (réalisatrice), Sophie Salbot (productrice et fondatrice de la société Athénaïse) et Marie Clémence Andriamonta-Paes (réalisatrice et productrice). 

Un débat préparé par Laurent Cibien, Michelle Gales, Gaëlle Rilliard et Paula Velez Bravo. 

YOU MIGHT BE INTERESTED IN