Dear Doc


  • Robert Kramer

  • 1990
    • France
  • 35 min
  • Couleur
  • PRODUCTION
  • Les Films d'ici, La Sept

PROJECTIONS

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31

Robert Kramer s’adresse ici à son complice Paul McIsaac, alias Doc, le personnage principal de Doc’s Kingdom et de Route One/USA. Cette lettre-vidéo, écrite, tournée et composée à la fin du montage de Route One/USA, exprime toute la force et la densité d’une amitié de longue date, qui a su trouver un ancrage définitif dans la création de deux films. 

« J’ai toujours eu peur de ce qu’on peut appeler le syndrome de Jonas Mekas qui veut dire : «J’embrasse tota­lement ma subjectivité ». J’avais décidé d’aller jusqu’au bout, j’allais tout dire. Tout montrer, pour une fois. Et puis, il y a toutes les manières de ne même pas montrer ce qu’on croyait qu’on allait montrer. J’avais très envie d’atteindre un autre niveau. Je voulais y arriver en tra­vaillant vingt-quatre heures sur ving-quatre. On pourrait aussi appeler ça le syndrome Chris Marker. J’allais m’y plonger complètement. Je ne répondrais pas au télé­phone, je ne rentrerais pas chez moi, et je verrais ce qui arriverait. Ce qui est arrivé, c’est Dear Doc. » 
–Robert Kramer 

  • Robert Kramer

Robert Kramer (1939 – 1999) est un réalisateur, scénariste et acteur américain politiquement engagé. Il a dirigé 19 films entre 1965 et 1999.

VOUS POURRIEZ ÊTRE INTÉRESSÉ PAR