Color-Blind


  • Ben Russell

  • 2019
    • Allemagne
    • France
  • 30 min
  • Couleur
  • PRODUCTION
  • A Perte de Vue, CaSk Films, La Bête

PROJECTIONS

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31

_

Naviguant entre la Polynésie française et la Bretagne, ce film suit le fantôme tourmenté de Paul Gauguin dans le cadre d'un portrait synesthétique qui révèle l’héritage colonial de notre présent post-postcolonial.
_

CONTACT COPIE : Colette Quesson, colettequesson@apertedevuefilm.fr

« Color-Blind » fait appel au fantôme tourmenté de Paul Gauguin – mal-à-l’aise dans ce rôle de guide spirituel – pour révéler l’héritage colonial de notre présent post-post-colonial indiscutablement teinté de syncrétisme. Font leur apparition dans ce film – de façon physique ou non : des requins à pointes blanches de récif, l’Île d’Aldous Huxley, de la techno marquisienne, des reproductions autorisées de Gauguin, des concours de danse bretonnes, le rituel illégal du kava, la plage de la 4e saison de Survivor, la lente disparition des essais nucléaires français en Polynésie (1960-1996)... parmi tant d’autres choses.

VOUS POURRIEZ ÊTRE INTÉRESSÉ PAR