Aucun d'eux ne dit mot


  • Jacques Lin

  • 2020
    • France
  • 44 min
  • Couleur
  • PRODUCTION
  • Richard Copans (Les Films d'Ici Méditérranée)

PROJECTIONS

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31

_

En 1967, Jacques Lin a commencé à vivre avec des enfants autistes dans les aires d’accueil que Fernand Deligny mettait en place dans les Cévennes. Les enfants sont devenus des adultes et ne disent toujours pas un mot. Jacques filme au quotidien la vie du lieu et le déroulement coutumier des activités.
_

CONTACT COPIE : Les Films d'Ici, Celine.PAINI@lesfilmsdici.fr

_

En rupture d’usine, Jacques Lin, qui a 19 ans en 1967, rencontre Fernand Deligny dans les Cévennes. Un petit réseau de plusieurs lieux se met en place, hors institution, pour accueillir des gamins autistes mutiques. Jacques Lin, avec sa compagne Gisèle Durand Ruiz, de jour comme de nuit, vivent proches de ces enfants diagnostiqués incurables, inéducables, invivables pendant plus de 50 ans. Certains de ces enfants devenus adultes sont toujours présents à Monoblet en Cévennes. Une caméra, qu’elle soit super 8 ou vidéo, tout au long de cette démarche a gardé trace de cette vie commune. Ce qui permettait de montrer aux parents et aux institutions qui confiaient ces enfants puis ces adultes, que dans d’autres circonstances ils pouvaient être tout autres. Toutes ces images tounées par Jacques Lin se retrouvent dans un film qui ne se veut ni pédagogique ni historique. « Aucun d’eux ne dit mot » est une chorégraphie gestuelle et corporelle accompagnée de sons modulés qui ornent le quotidien avec ces compagnons.

VOUS POURRIEZ ÊTRE INTÉRESSÉ PAR