Reprise du Palmarès 2020 au Centre Pompidou

Rendez-vous les 2, 3 et 4 octobre prochains pour découvrir, enfin sur grand écran, les films primés de cette 42e édition de Cinéma du réel !

Vendredi 2 octobre I 14h30 I Cinéma 1, Centre Pompidou (en présence de la réalisatrice)

CHRONIQUE DE LA TERRE VOLÉE de Marie Dault (92mn, 2020, Tell Me Films – Pays des Miroirs) I Prix de l’institut français – Louis Marcorelles

 

 

 

 

 

À Caracas, les habitants des bidonvilles peuvent obtenir la propriété de la terre en échange de l’histoire de leur vie dans le quartier. Un décret de Chavez a enclenché l’écriture des « Cartas del barrio », révélant l‘histoire de tout un pan de la capitale.

>> Réserver pour cette séance

• Vendredi 2 octobre I 17h30 I Cinéma 1, Centre Pompidou

BRING DOWN THE WALLS de Phil Collins, (88mn, 2020, Shady Lane Productions) I Mention du Prix de la musique originale

 

 

 

 

 

Ce film aborde le complexe carcéro-industriel américain à travers le prisme de la house music et de la vie nocturne, faisant du dancefloor un espace de libération personnelle et collective et proposant de nouvelles perspectives pour créer du lien dans nos sociétés.

>> Réserver pour cette séance

• Vendredi 2 octobre I 20h I Cinéma 1, Centre Pompidou (en présence du producteur et du sound designer)

YESDERDAY THERE WERE STRANGE THINGS IN THE SKY de Bruno Risas (110mn, 2019, Sancho & Punta) I Prix Loridan – Ivens / CNAP

 

 

 

 

 

Mon père ayant perdu son emploi, ma famille entière a dû retourner vivre dans notre maison de Bresser, un vieux quartier ouvrier de São Paulo. Ils ne sortent pas de la journée et se disputent beaucoup. Les chiens aboient. Pendant ce temps, je les filme.

>> Réserver pour cette séance

• Samedi 3 octobre  I 14h I Centre Pompidou, Cinéma 1

BACK TO 2069 (40mn, 2019, Michigan Films) et DON’T RUSH (54mn, 2020, Michigan Films) d’Élise Florenty et Marcel Türkowsky I Prix du court métrage ex aequo

 

 

 

 

 

2 films qui forment un diptyque où, entre évocation d’un passé mythique et de la possibilité d’un ailleurs, est convoquée l’idée d’un territoire – la Grèce – et de ses différentes strates politiques et esthétiques.

>> Réserver pour cette séance

• Samedi 3 octobre I 17h I Cinéma 1, Centre Pompidou (en présence des réalisateurs)

RESERVE de Gérard Ortín Castellí (27mn, 2020, Pirenaika,Tractora Koop) I Mention du Prix du court métrage

 

 

 

 

 

De mystérieux rituels se déroulent dans les forêts du Pays Basque espagnol : des cadavres d’animaux sont déversés par une pelle mécanique, des hommes armés d’arcs et de flèches tirent sur des bêtes en mousse…

suivi de
L’ÂGE D’OR de Jean-Baptiste Alazard (68 mn, 2019, Stank) I Prix du patrimoine de l’immatériel

 

 

 

 

 

Titou va avoir quarante ans. Il vit perché dans une bergerie des Corbières. Avec Soledad, qui habite dans une caravane un peu plus loin, ils fabriquent leur vin, composent leur musique et vivent leur amour au rythme des saisons comme on cultiverait la résistance.

>> Réserver pour cette séance

• Samedi 3 octobre I 20h I Cinéma 1, Centre Pompidou (en présence du producteur)

MAKONGO de Elvis Sabin Ngaibino (72mn, 2020, Daniele Incalcaterra) I Prix International de la Scam

 

 

 

 

 

Elvis Sabin accompagne Albert et André, Pygmées Aka de Centrafrique habitant auprès de leur communauté dans un campement en pleine forêt. Seuls scolarisés du village, ils ont décidé de transmettre leurs connaissances en ouvrant des classes dans les villages des Pygmées.

>> Réserver pour cette séance 

• Dimanche 4 octobre I 14h I Cinéma 1, Centre Pompidou (en présence du réalisateur et de la réalisatrice)

THIS MEANS MORE de Nicolas Gouraud (22mn, 2019, Le Fresnoy) I Prix du court métrage Tënk

 

 

 

 

 

Des supporters du Liverpool FC font le récit de leur expérience marquée par un événement tragique : la catastrophe de Hillsborough en 1989, où 96 personnes ont perdu la vie et qui changea la nature du football.

suivi de

IL N’Y AURA PLUS DE NUIT de Éléonore
Weber (75mn, 2020, Perspective films) I Prix des jeunes – Cinéma du réel

 

 

 

 

 

Il n’y aura plus de nuit repose sur des vidéos enregistrées par les armées américaine et française en Afghanistan, en Irak, au Pakistan… Jusqu’où peut mener le désir de voir, lorsqu’il s’exerce sans limites ?

>> Réserver pour cette séance

• Dimanche 4 octobre I 17h I Cinéma 1, Centre Pompidou

THE TWO SIGHTS (An Da Shealladh) de Joshua Bonnetta (89mn, 2020) I Prix de la musique originale

 

 

 

 

 

Les Hébrides extérieures ont longtemps eu pour réputation d’être habitées par des devins ayant le don de double vue, c’est-à-dire la capacité de prédire l’avenir. Ce film analyse la relation entre un lieu et les récits relatifs à ce lieu, ainsi que les influences qu’ils peuvent exercer l’un sur l’autre.

>> Réserver pour cette séance

• Dimanche 4 octobre I 19h I Cinéma 1, Centre Pompidou (en présence du réalisateur)

EL ANO DEL DESCUBRIMIENTO de Luis López Carrasco (200mn, 2019) I Grand Prix Cinéma du réel 2020

 

 

 

 

 

En 1992, dix ans après la victoire du parti ouvrier de Felipe Gonzalez, l’Espagne donne l’image d’un pays civilisé, moderne et dynamique. Cependant, dans la ville de Carthagène, située dans le sud-est du pays, émeutes et manifestations s’achèvent par l’incendie de la préfecture régionale à l’aide de cocktails molotov.

>> Réserver pour cette séance