Le Festival parlé I Gestes documentaires et création contemporaine

Nouveau rendez-vous de Cinéma du réel le « Festival parlé », donne à la parole aux praticiens.

Toute la journée du 18 mars, 3 temps de discussions pour explorer de manière transversale le positionnement documentaire dans différentes disciplines comme la philosophie, l’architecture, le théâtre, la danse, l’art contemporain, la photographie et le cinéma.

>> ENTRÉE LIBRE

#1 « LE FAIT DIVERS ET L’HISTOIRE »
De 11h30 à 14h

• Discussion animée par Antoine de Baecque, professeur d’histoire du cinéma ENS

Le photographe Gilles Saussier, dont le dernier livre l’a amené sur les trace de Brancusi s’entretient avec Marion Boudier, dramaturge et Guillaume Mazeau, historien qui ont travaillé avec Joël Pommerat sur le spectacle ÇA IRA et avec Yolande Zauberman, cinéaste de CLASSIFIED PEOPLE, WOULD YOU LIKE TO HAVE SEX WITH AN ARAB? et M, en ouverture du festival.

#2 « LE DÉSIR DE L’AUTRE ET LA PLACE DE L’AUTEUR »
De 15h à 17h30

• Discussion animée par Sylvain Bourmeau, rédacteur en chef de la revue AOC

L’architecte Patrick Bouchain, auteur de L’ARCHITECTURE COMME RELATION et le philosophe Pierre Zaoui, auteur de LA TRAVERSÉE DES CATASTROPHES et de SPINOZA, LA DÉCISION DE SOI partagent leurs reflexions avec la chorégraphe Claudia Triozzi (FAMILY TREE, POUR UNE THÈSE VIVANTE METTENT À L’EPREUVE LES PRÉSUPPOSÉS DE LA DANSE) et la cinéaste Alice Diop, réalisatrice de LA MORT DE DANTON, LA PERMANENCE et césar du meilleur court métrage en 2017 pour VERS LA TENDRESSE.

#3 « LE RÉCIT ET L’EFFET DU RÉEL »
De 18h30 à 22h

• Discussion animée par Alice Leroy

Les cinéastes Claudine Bories et Patrice Chagnard (LES ARRIVANTS, LES RÉGLES DU JEU) rencontrent l’artiste sonore Dominique Petitgand ainsi que Emilie Rousset, metteuse en scène dont les deux pièces présentées au festival d’automne en 2018 RENCONTRE AVEC PIERRE PICA et RITUEL 4 : LE GRAND DÉBAT. Elle sera accompagnée de Louise Hemon, co-auteure de RITUEL 4 : LE GRAND DÉBAT.

Cette journée est ponctuée de performances de doctorants du programme SACRe, qui questionnent leur pratique documentaire.

> Elizaveta Konovalova avec « Garage avec vue sur la mer »
La connexion entre deux villes, situées sur les rives opposées du Pacifique – Vladivostok et San Francisco.

> Marcelline Delbecq et Jenny Teng, « Insulaires »
Entre une Amérique empêtrée dans ses mythes et une Asie en perpétuel mouvement, des corps sans identités, des esprits fantômes, des lieux taisant leur histoire.

> Mélanie Pavy et Sophie Houdart, « On sort donc les tripes petit à petit, en faisant bien attention de ne pas les percer… » Dans la petite ville de Tôwa, préfecture de Fukushima, Japon, à une cinquantaine de kilomètres de la centrale nucléaire éponyme, les expériences de vie diffractées des habitants qui les affectent eux aussi bien que nous, spectateurs.

En collaboration avec le laboratoire SACRe (PSL)