Publics spécifiques

Le projet artistique du Festival est pensé avec la volonté appuyée de développer une politique d’action culturelle en direction de tous les publics et en particulier les plus fragiles. Chacun doit pouvoir trouver sa place de spectateur et d’acteur de Cinéma du réel.

Construire son regard de spectateur : Parcours festivalier

Pour permettre aux différents publics de s’approprier pleinement le festival, des temps de médiation sont proposés en amont de la manifestation. Sous forme d’atelier de sensibilisation au regard documentaire et de présentation de la programmation de Cinéma du réel à partir d’extraits de films, les groupes construisent eux-mêmes leur programme. Lors de leur venue, ils bénéficient d’une présentation de la manifestation par un professionnel et d’une rencontre avec un réalisateur. 

  • Mille Visages est une association qui forme de jeunes artistes issus de milieux sociaux variés à la réalisation de films. Pour encourager leur exploration du documentaire, un parcours festivalier personnalisé leur est proposé. 
  • L’ACERMA a pour projet de contribuer à la stabilisation des malades addictifs. Ils organisent un atelier de réalisation documentaire tout au long de l’année et leurs adhérents viennent découvrir des films pendant le festival.
  • JRS Jeunes accompagne des demandeurs d’asile auquel Cinéma du réel offre la possibilité d’assister à des séances tout au long du festival en compagnie d’étudiants volontaires. Ils assistent ensemble aux séances et échangent sur les films. Une restitution co-écrite permet de rendre compte de leurs ressentis.
  • France Terre d’Asile et Cinéma du réel ont noué un partenariat depuis deux ans pour permettre à des mineurs isolés étrangers hébergés à la Villa Saint-Michel de participer au festival.
  • La Toile blanche produit des films réalisés avec des publics en insertion et des équipes professionnelles, dans une démarche inspirée du compagnonnage. Les stagiaires intègrent l’équipe des bénévoles de Cinéma du Réel et nous les accompagnons dans leur découverte des films.

Ateliers de programmation

Cinéma du Réel accueille des groupes engagés dans des ateliers de programmation menés par le Festival Toiles sous toile, les Ecrans d’Emmaüs et le Centre de jour l’Adamant. Nous les accompagnons dans leur découverte de futurs coups de cœur cinématographiques à partager lors de projections dans ces structures.

Milieu pénitentiaire

Cinéma du Réel mène des actions en milieu pénitentiaire sous la forme de projections et d’ateliers de sensibilisation au documentaire de création à destination des détenus. Depuis 6 ans, un partenariat lie Cinéma du réel au Service d’insertion et de probation des Yvelines pour permettre à des détenus de la Maison d’arrêt des hommes de Bois d’Arcy de constituer chaque année un jury et décerner un prix à un court métrage. Cette année, quatre personnes de la société civile rejoignent ce jury afin d’apporter une diversité supplémentaire dans les échanges sur les films. 

Centre pénitentiaire du Sud francilien Réau

Dans la continuité du festival, un film de la compétition fera l’objet d’une projection-débat au sein du centre pénitentiaire du sud francilien Réau.

Contact : Suzanne de Lacotte, responsable médiation, 01 44 78 45 72 / cinereel-diffusion@bpi.fr

___

La politique d’ouverture aux publics est menée en collaboration avec la Mission Lecture et Handicap de la Bibliothèque Publique d’Information, afin de rendre certaines séances du festival accessibles aux personnes en situation d’handicap.