Mehdi Benallal – Quelques invisibles

Mehdi Benallal Réalisateur et critique

Quelques invisibles

Certains titres me font rêver pour la simple raison que j’aime ceux qui en parlent et la manière dont ils en parlent : comme d’une étincelle dansante, d’une promesse de feu.

C’est ainsi que, depuis des années, j’attends l’occasion de voir des films que Jean-Marie Straub a évoqués quelquefois et qui n’ont jamais atterri en France, ni en DVD ni en salles.

Mis à part Peter Nestler, dont nous avons vu quelques magnifiques documentaires du début des années 60 au Réel en 2007 (mais quasiment aucun des films qu’il a réalisés depuis 40 ans), j’attends avec ferveur de connaître les films du Hollandais Frans van der Staak (Du travail de Baruch d’Espinoza, Dix poèmes d’Hubert Poot, Ma patrie…) et ceux du Yougoslave Matjaz Klopcic (L’histoire qui n’existe plus, Sur des ailes en papier).

Quand Jacques Rivette parle de Quelque chose d’autre de Vera Chytilova, je ne peux pas m’empêcher de croire que ce film c’est autre chose, et qu’il nous faut le retrouver au plus vite pour ne pas mourir orphelins de cette beauté-là ! Celui-là aussi reste invisible, mais Malavida, qui a édité en DVD quelques-uns des films suivants de Chytilova, s’en occupera peut-être bientôt (rêvons)…